Retraites : les salariés sont contre la réforme, les retraités pour

76 %
76% des 18-44 ans (les concernés) soutiennent la mobilisation contre
la réforme

Le gouvernement risque d’avoir du mal à faire accepter la réforme des retraites qu’il veut mettre en place et ce même si, selon le dernier sondage Elabe pour BFMTV, 50% des Français la soutiennent contre 49% qui sont contre. Sauf que ce sondage prend en compte l’avis de personnes… qui ne sont absolument pas concernées par la réforme.

Les Français concernés par la réforme n’en veulent pas

Si l’exécutif pourra dire, en toute honnêteté, que la moitié des Français est pour la réforme, selon le sondage Elabe publié le 11 décembre 2019, il ne pourra pas dire que les personnes qui subiront la réforme sont en faveur de celle-ci.

Le sondage dévoile en effet que ce sont les plus de 65 ans, soit les retraités et les personnes très proches de la retraite, qui sont les plus favorables à la réforme des retraites présentée par Edouard Philippe. 67% soutiennent le gouvernement. En un sens, pour eux, cela ne va strictement rien changer, la réforme ne s’appliquera, selon le gouvernement, que pour les personnes nées à partir de 1975 et qui ont donc… 44 ans en 2019.

D’ailleurs, fait étonnant, les 50-64 ans, actifs mais tout aussi peu concernés par la réforme des retraites que les plus de 65 ans, sont eux mitigés : 49% sont pour la réforme et 49% sont contre. Et le sondage Elabe confirme bien que les concernés, soit les moins de 50 ans, sont « majoritairement opposés à la réforme ».

Les travailleurs ne veulent pas de la réforme

D’une manière générale, 54% des actifs sont opposés à la réforme selon ce sondage. La grande majorité des catégories sociales sont contre le gouvernement : les ouvriers et les employés chez qui l’opposition atteint 56%, les professions intermédiaires où l’opposition est de 60% et la fonction publique qui se démarque avec une opposition à 65%.

Pour trouver des soutiens, le gouvernement doit donc piocher dans « les professions intellectuelles et supérieures », dévoile le sondage Elabe, où le soutient reste léger : 53% des interrogés sont favorables à la réforme présentée par Edouard Philippe.

Edouard Philippe n’a pas été convaincant

Cette opposition au final généralisée à la réforme des retraites est probablement liée à l’incompréhension des Français et le manque de réussite d’Edouard Philippe dans l’exercice de l’oral du mercredi 11 décembre 2019. S’il a été « clair », selon 54% des Français interrogés par Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info, il n’a pas été rassurant pour 70% d'entre eux.

En particulier, c’est l’argument premier du gouvernement qui n’a pas été perçu comme vrai : la réforme des retraites, pour 60% des interrogés, ne serait pas en mesure de créer un système « juste » et « durable ».


A découvrir