Les 1 % détiennent officiellement 50,1 % des richesses

280000 MILLIARDS $
Les richesses du monde ont atteint la valeur de 280 000 milliards de
dollars.

C’était un peu le leitmotiv de celles et ceux qui critiquent l’existence de super-riches alors que d’autres n’arrivent même pas à se nourrir correctement : ils déclaraient haut et fort que 1 % de la population détenait plus de 50 % des richesses. C’était, en réalité, faux… du moins jusqu’en 2017 car, selon Crédit Suisse, ce cap a été franchi.

Les riches ont une fortune de 140 000 milliards de dollars

Jusqu’à présent ce niveau de richesse n’avait jamais été atteint : en 2008, au beau milieu de la crise économique mondiale, les 1 % les plus riches de la planète ne détenaient « que » 42,5 % selon l’étude Crédit Suisse publiée mardi 14 novembre 2017. Depuis lors leur fortune n’a cessé d’augmenter et de battre des records depuis 2013 après s’être totalement rétablie de la crise.

Désormais, toujours selon l’étude de la banque suisse, il est officiellement possible de dire que les 1 % les plus riches de la planète détiennent plus de la moitié des richesses. Ils en détiennent très précisément 50,1 %, du jamais vu. Traduite en cash, cette part revient à 140 000 milliards de dollars, soit 70 fois plus que le PIB de la France.

La grande majorité de cette somme est détenue par ce qu’on appelle les « millionnaires », soit ceux dont la fortune est égale ou supérieure à 1 million de dollars, l’équivalent de 848 000 euros. Ils sont 36 millions (en hausse de 2,3 millions en un an), soit 0,7 % de la population adulte mondiale. Ils détiennent à eux seul 46 % des richesses du globe (128 700 milliards de dollars).

50 % de la population détient… 2,7 % de la richesse mondiale

S’il y a des super-riches il y a aussi des pauvres. Ils sont naturellement bien plus nombreux si bien que, selon l’étude Crédit Suisse, les 3,5 milliards de personnes les moins riches ne détiennent que 2,7 % des richesses du globe, soit un patrimoine inférieur à 10 000 dollars (8 480 euros).

Parmi ces 50 % les plus pauvres on trouve tout de même 70 % de la population en âge de travailler. Sans surprise, c’est dans les pays en voie de développement et les pays pauvres qu’on trouve la plupart de ces personnes : en Afrique, par exemple, 90 % de la population détient une fortune inférieure à 10 000 dollars.

Le futur n’est guère rose, en tout cas pour cette tranche pauvre de la population mondiale : à l’horizon de 2022, selon les prévisions de Crédit Suisse, leur nombre ne devrait baisser que de 4 %. Inversement, le nombre de millionnaires devrait passer de 36 millions à 44 millions durant la même période, soit une hausse de 22 %.


A découvrir