1 % de la population se partage 46 % de la richesse mondiale

A l'inverse, les 2/3 des habitants de la planète ont un patrimoine
moyen de 10 000 dollars et ne représentent que 3 % de la richesse
mondiale.

Une richesse mondiale qui a d'ailleurs augmenté de 68 % en 10 ans, pour atteindre aujourd'hui 241 000 milliards de dollars, soit 178 000 milliards d'euros.

 

Et selon une étude menée par le Crédit Suisse et publiée mercredi, un centième de la population mondiale en détiendrait 46 %. Le patrimoine moyen a lui aussi augmenté (lire ici) mais force est de constater que les richesses sont toujours plus inégalement réparties. L'adage ne dit-il pas qu'en temps de crise les riches deviennent encore plus riches, et les pauvres encore plus pauvres ?

La fortune mondiale devrait continuer d'augmenter malgré la crise

Cette réflexion de comptoir de café tend étonnamment à se vérifier aujourd'hui, au vu des résultats de l'étude menée par la banque helvétique. Cette même enquête prévoit également que la fortune mondiale devrait augmenter de 40 % supplémentaires d'ici 2018, pour atteindre les 334 000 milliards de dollars.

Géographiquement parlant, les pays les plus riches sont concentrés en Amérique du Nord, eu Europe occidentale, mais également parmi les nations les plus avancées des région Asie et Moyen-Orient.

Les riches toujours plus riches... et plus nombreux

A tout seigneur tout honneur, c'est la Suisse qui se classe en tête des pays à plus fort patrimoine avec un patrimoine moyen par adulte de 513 000 dollars, devant l'Australie, la Norvège et le Luxembourg. Viennent ensuite les Etats-Unis, la Suède, la France, Singapour, la Belgique, le Danemark.

Enfin, 98 700 personnes dans le monde disposeraient d'une fortune de plus de 50 millions de dollars, dont plus de la moitié aux Etats-Unis et plus d'un quart en Europe. A noter que le nombre de milliardaires chinois est passé, en 10 ans, de 1 à… 64 !  


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.