Roland-Garros 2022 : une panoplie de favoris et un titre

8
Jeudi 19 mai 2022, le tirage au sort va désigner les tableaux des
prochains matchs masculins et féminins. Les 8 têtes de série de chaque
catégorie seront placées de façon à ne pas se rencontrer tout de
suite. Un beau moment de sport en prévision.

Édition spectaculaire attendue cette année à Roland-Garros. Disputée du 16 mai, date des premières qualifications, au 4 juin pour la finale dames et 5 juin pour la finale messieurs, plusieurs favoris se disputent le titre et nous promettent un grand moment de sport. 

Rafael Nadal, Novak Djokovic ou l'étoile montante Carlos Alcaraz, en passant par Dominic Thiem et Stéfanos Tsitsipás, l'édition 2022 du tournoi de tennis français Roland-Garros s'annonce disputée. Chez les femmes, Iga Swiatek est, elle, largement favorite, la numéro 1 mondiale n'ayant concédé que cinq sets lors de ses derniers matchs de tournoi. 

Un trophée convoité chez les hommes

Roland-Garros 2022 nous propose encore une fois un tableau de rêve. Le jeune espagnol Carlos Alcaraz, qui s'est offert récemment le luxe de battre Novak Djokovic, numéro 1 mondial, et Rafel Nadal, rien que ça, arrive frais et préparé pour le tournoi. Le numéro 6 mondial et joueur le plus titré de la saison a même fait l'impasse sur le tournoi de Rome pour se préparer le mieux possible. Quant à Rafael Nadal, bien qu'une blessure au pied fasse douter son entourage, l'espagnol compte bien être de la partie sur le tournoi qu'il a déjà remporté à 13 reprises. Le trio est complété par Novak Djokovic. Malgré ses déboires en Australie où il a été interdit de séjourner à cause de sa non-vaccination, le serbe a remis les pendules à l'heure en battant Stéfanos Tsitsipas, lui aussi favori de Roland-Garros, dans les Masters 1000 de Rome le 15 mai 2022. Prochaine échéance : le tirage jeudi 19 mai 2022 des matchs provisoires, où la répartition peut offrir une opportunité pour certains. Rappelons que le tableau fait en sorte de ne pas confronter les deux têtes de série dès le premier tour, mais les éloigne l'un de l'autre le plus possible. 

Les français en difficulté

Pourtant revenu à son meilleur niveau, Gael Monfils a annoncé qu'il déclarait forfait pour cette année : «je suis au regret de vous annoncer mon retrait de Roland-Garros la semaine prochaine. Je suis gêné depuis Monte-Carlo par une épine calcéenne au talon droit qui m'empêche de me déplacer sur le court». Ce n'est pas le seul français à décliner la lutte : Gilles Simon a annoncé son départ à la retraite, de même que Jo-Wilfried Tsonga. Et si les français ont subi des défaites aux qualifications, l'espoir repose toujours sur Sean Cuenin et Geoffrey Blancaneaux, encore en course pour défendre le drapeau tricolore. 


A découvrir