La roupie au plus bas face au dollar, une perte de confiance monétaire se déroule sous vos yeux !

1 %
Les taux de la FED sont à moins de 1 % depuis des années.

L’actualité regorge ces derniers temps d’exemples qui nous éclairent avec précision sur ce qui pourrait se passer chez nous en fonction de telle ou telle situation économique ou volonté politique.

Ce fut le cas pour la Grèce ou pour Chypre où l’épargne des gens fut soit bloquée soit tout simplement… volée, prise, nationalisée et les épargnants ruinés.

Il s’agit là d’accidents monétaires et économiques, qui, comme les accidents de voiture, n’arrivent pas qu’aux autres.

D’ailleurs, François Fillon, désormais le favori pour devenir le futur candidat de la droite, vient de le redire : « La France est presque en faillite. »

Alors prêtez une oreille attentive à ce qu’il se passe.

Aujourd’hui, nous avons un exemple d’économies qui souffrent, et dont les autorités politiques tentent des manœuvres en l’espèce stupides et contre-productives – mais c’est souvent le cas, lorsque des « autorités » sont aux abois, elles poussent généralement trop loin leur logique ce qui conduit à créer plus de problèmes qu’avant.

Effondrement de la roupie indienne. C’est logique !

Voici l’essentiel d’une dépêche citée par Le Figaro :

« La roupie indienne a atteint jeudi un plus bas record depuis trois ans face au dollar, affaiblie par la crainte d’une hausse des taux américains et les conséquences de la démonétisation.

Les marchés parient en effet sur une hausse des taux d’intérêt par la Fed américaine en décembre, à la suite de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine. Une hausse des taux d’intérêt permettrait un meilleur retour sur investissements aux États-Unis, accroissant la demande de dollars aux dépens de la roupie indienne.

La roupie indienne est d’autant plus sous pression depuis l’annonce par le Premier ministre Narendra Modi de la démonétisation d’une grande partie des billets en circulation pour lutter contre l’évasion fiscale. La ruée sur les banques et la pénurie de liquidités qui durent depuis plus deux semaines font craindre un ralentissement de l’activité économique, au moins à court terme.

L’agence de notation Fitch a d’ores et déjà prévenu qu’elle prévoyait un « faible » trimestre octobre-décembre. Le gouvernement estime que la mesure, en faisant rentrer une partie de l’énorme secteur informel du pays dans le système bancaire, contribuera in fine à accélérer la croissance.

« La démonétisation a contribué à la chute de la roupie étant donné la grande incertitude sur le marché sur la façon dont tout cela finira. »

Ce que l’on ne vous dit pas !

Si vous lisez entre les lignes, ce que l’on ne vous dit pas mais qui est quand même la réalité, c’est que si vous êtes Indien, vous avez tout de même sacrément intérêt à convertir vos roupies de sansonnet contre des « bonnes » monnaies étrangères.

Vous êtes Indien, que préférez-vous ? Des mauvaises roupies avec un gouvernement qui, du jour au lendemain, est dans un autoritarisme monétaire total et qui peut vous ruiner en une seconde par un simple décret ou vous préférez avoir des dollars et accessoirement de l’or qui sont « hors » roupie indienne ?

Si les billets indiens ne valent rien, les dollars, eux, vaudront toujours quelque chose.

Le gouvernement indien peut interdire les dollars, les euros ou l’or, d’abord ce sera compliqué, mais surtout, il y aura un marché noir !! Même en URSS, même avec les goulags et le KGB, il y avait le marché noir des dollars américains, et de plus les frontières étaient fermées et très surveillées. Vous imaginez aujourd’hui !!

Cela nous amène donc à dire que la prudence et l’indépendance vis-à-vis des États nous amènent à considérer qu’avoir une partie de ses actifs dans une monnaie que votre État ne dirige pas est évidemment une bonne idée de diversification prudentielle.

Nombreux sont ceux qui prédisent l’effondrement du dollar.

Pour moi, pour le moment, nous assistons à une appréciation du dollar, pas à un effondrement – ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas possible, mais ce n’est clairement pas le cas pour le moment.

Le dollar est bien plus solide que l’euro qui peut exploser à tout moment. Le dollar est la monnaie d’un pays unique et homogène, l’euro une monnaie commune à une Europe à bout de souffle et en pleine déliquescence…

Avoir des dollars est-il une bonne idée ? En tous cas, ce n’est pas une mauvaise idée que d’avoir des monnaies autres que la sienne, et aussi des métaux précieux qui, évidemment, vous garantissent d’être épargné un peu plus que les autres en cas de décision brutale et absurde de nos autorités monétaires.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.