Covid19 : Il n'y aura pas de vaccin ARNm chez Sanofi

91 %
Le vaccin de Sanofi développait les anticorps nécessaires chez 91% à
100% des participants.

Le laboratoire français Sanofi ne soumettra pas son vaccin à ARN messager contre le Covid en phase 3 d’essais, qui est normalement la dernière phase avant la commercialisation.

La raison de l’abandon du vaccin

Les résultats des phases d’essai 1 et 2 étaient pourtant positifs mais Sanofi a annoncé mardi 28 septembre 2021 la fin du développement de son vaccin par ARN messager contre le Covid. Le laboratoire français a indiqué poursuivre le développement de son vaccin, en coopération avec l’entreprise britannique GSK, fondé sur une protéine recombinante. Les résultats des essais en phase 3 de ce dernier sont attendus avant la fin de l’année 2021. 

Les données des premiers essais du vaccin par ARN messager de Sanofi montraient que ce dernier développait les anticorps nécessaires chez 91% à 100% des participants. Aucun effet secondaire n'a été observé durant les premiers tests et le profil de tolérance était comparable à celui des vaccins par ARN messager développés par les concurrents (Moderna et Pfizer-BioNTech). Mais, si malgré ces bons résultats, Sanofi a décidé d’arrêter le développement de ce vaccin, c’est parce qu’il arriverait trop tard sur le marché. D’ici la fin de l’année 2021, plus de 12 milliards de doses de vaccin anti-covid auront été produites. Thomas Triomphe, le vice-président de la branche vaccins de Sanofi, explique qu'« il n'y a pas de besoin de santé publique d'avoir un autre vaccin à ARN messager » contre le covid.

Le développement de l’ARN messager pour d’autres virus

Pour Thomas Triomphe, « le besoin n'est pas de créer de nouveaux vaccins Covid-19 à ARN, mais d'équiper la France et l'Europe d'un arsenal de vaccins à ARN messager pour une prochaine pandémie, pour de nouvelles pathologies ». Sanofi a utilisé cette technologie pour créer un vaccin contre la grippe saisonnière et compte lancer des essais cliniques pour un vaccin quadrivalent dès 2022 contre la grippe.

L’objectif de Sanofi est de « libérer le potentiel de l'ARN messager dans d'autres domaines stratégiques, comme l'immunologie, l'oncologie », c’est-à-dire le traitement des cancers. Les progrès que Sanofi souhaite faire sur les vaccins par ARN messager est de développer des vaccins sans effets secondaires et avec moins de contraintes au niveau des températures de conservation. 

 


A découvrir