Santé : quand les médicaments tuent

9
Les personnes âgées prennent en moyenne 9 médicaments par jour

Quand on pense que chaque année, environ 150 000 patients sont hospitalisés à cause d'effets indésirables provoqués par leurs traitements médicaux... Plus grave encore, le médicament tue plus que les accidents de la route et les suicides réunis ! France 5 va diffuser le 9 juin un reportage intitulé Médicaments, la vieillesse en otage. Car les personnes âgées sont les premières victimes des médicaments censés les soigner.

Intoxications, effets secondaires, cocktails médicamenteux 

La France est le pays européen où l'on consomme le plus de médicaments. Et 9 fois sur 10 les consultations se soldent par la rédaction d'une ordonnance. Résultat : les risques d'accidents médicamenteux se multiplient.

Ces accidents peuvent être la conséquence d'effets secondaires connus ou d'erreurs humaines : médicaments mal pris, mal prescrits, interactions entre plusieurs molécules ou avec des aliments qui peuvent rendre les traitements inefficaces ou toxiques.

S’il est censé soigner, le médicament est en réalité jugé responsable d'au moins 18000 décès chaque en France. 

Sans oublier les antibiotiques, dont la consommation souvent encore abusive et inadaptée des conséquences potentiellement dangereuses sur la santé publique puisqu’elle favorise la résistance des germes.

La vieillesse est trop médicalisée

Une population est particulièrement exposée à ce risque : les personnes âgées. La moitié des médicaments est consommée par les plus de 60 ans et passé 75 ans, une personne prend en moyenne 9 médicaments par jour ! Un cocktail chimique aux conséquences désastreuses. Un tiers des hospitalisations des personnes âgées serait ainsi dû à l'intoxication médicamenteuse.

En fait, on estime qu’au-delà de trois médicaments pris simultanément, les conséquences de leur interaction restent plus qu'incertaines.

L’École médicale de Harvard a même montré que les médicaments étaient à l’origine des symptômes observés chez un tiers des patients âgés traités pour la maladie de Parkinson. Les effets indésirables attribués aux médicaments constituent la sixième cause de décès actuellement aux États-Unis !

 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.