Vaccination : santé.fr hors service à cause du nombre de connexions ?

50 %
Plus de 50% des Français veulent se faire vacciner contre la Covid-19.

Le site officiel du gouvernement français pour obtenir un rendez-vous pour la vaccination contre la Covid-19 aurait-il été victime d’une attaque DoS involontaire (attaque informatique qui rend le service indisponible) de la part des Français eux-mêmes ? À peine lancé, il est en effet hors service jeudi 14 janvier 2021. Le gouvernement, de son côté, annonce une simple maintenance.

Le site hors service le jour de l’ouverture des réservations

Voilà qui ne va pas aider le gouvernement à se sortir de son problème d’image concernant la campagne de vaccination contre la Covid-19. Critiquée pour les lenteurs du début, la campagne devait connaître un coup d’accélérateur jeudi 14 janvier 2021 avec l’ouverture des réservations pour les vaccinations des plus de 75 ans, soit près de 5 millions de personnes. Ça aura été un échec.

Le site est hors service à 13h30 et, selon le service isitdownrightnow.com, cela dure depuis plus de quatre heures. On peut donc facilement établir que sante.fr est hors service depuis 10 heures du matin… sans que l’on sache quand il sera à nouveau disponible. La deuxième phase de la campagne de vaccination commence donc sur un couac.

Des problèmes de mise à jour et un site opérationnel vendredi 15 janvier 2021

Alors que sur les réseaux sociaux, les internautes se plaignent de ce nouvel échec gouvernemental, l’exécutif se veut rassurant : le site n’est pas réellement en panne. « Le site n'est pas en panne. Il a été bloqué volontairement et temporairement par le ministère de la Santé, le temps de rentrer tous les centres de vaccination répertoriés. Il sera opérationnel demain matin », a déclaré le ministère de la Santé à BFMTV jeudi 14 janvier 2021.

Les trois autres sites sur lesquels il est possible de s’inscrire, Doctolib, Keldoc et Malia, semble, selon certains internautes, également subir des problèmes. Sans doute à cause des personnes qui se sont rabattues sur ces derniers une fois le site santé.fr indisponible. Mais ces sites ne recensent pas l’ensemble des centres de vaccination, les centres étant distribués entre les trois opérateurs.


A découvrir