Secours Catholique : les bénévoles s'activent pour les victimes d'Irma

50 000 euros
Pour venir en aide aux victimes d'Irma, le Secours Catholique a
débloqué un fonds d'urgence de 50 000 euros.

Après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, le Secours Catholique a débloqué un fonds d’urgence pour venir en aide aux personnes sinistrées. L’occasion de rappeler l’importance du don et du bénévolat, qui sont les moteurs de nombreuses ONG.

Le Secours catholique accueille les victimes d’Irma en Guadeloupe

Alors que l’ouragan Irma a dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélemy, deux îles des Antilles françaises, les premières victimes ont commencé à être rapatriées vers la Guadeloupe, accueillies par les équipes du Secours Catholique-Caritas France, parmi lesquelles figurent de nombreux bénévoles. L’ouragan Irma a tout détruit sur son passage : la majorité des habitations et des infrastructures ont été détruites et les habitants ont été privés d’eau potable et d’électricité. À cela s’ajoute un climat d’insécurité : magasins pillés, attaques au couteau... qui ont occasionné davantage de stress encore pour les victimes.

Dans un premier temps, le Secours catholique participera, en lien avec les autorités françaises, à l’hébergement, la fourniture des biens de première nécessité, et l’accompagnement psychologique des victimes en Guadeloupe. Des palettes d’eau, financées par le Secours Catholique, seront également acheminées vers Saint-Martin par l’État. Dans un second temps, dès que les conditions le permettront, les équipes du Secours Catholique se rendront sur site, afin d’évaluer les besoins des populations sinistrées.

Les dons financent l’aide d’urgence

Pour apporter son aide aux populations sinistrés de l’ouragan Irma, le Secours Catholique a lancé une campagne d’appel aux dons et a pu débloquer un fonds d’urgence de 50 000 euros. Les dons et l’engagement des bénévoles sont au cœur de l’action du Secours Catholique, qui lutte contre la pauvreté et l’exclusion sur le territoire français et ailleurs dans le monde.

Les catastrophes naturelles et les événements climatiques extrêmes, comme l’ouragan Irma qui a frappé les Antilles et la Floride, sont l’occasion de rappeler l’importance du don et du bénévolat pour les ONG, ces dernières étant par ailleurs de plus en plus sollicitées par les pouvoirs publics que ce soit pour l’aide d’urgence, l’effort de reconstruction ou encore la lutte contre la précarité. Devenez Bénévole


A découvrir