Sécurité routière : baisse de 15,6% des morts sur les routes en mai 2020, mais...

15 %
Le nombre de grands excès de vitesse, en mai 2020, a explosé de plus
de 15%.

Ce sont des données en demi-teinte que dévoile la Sécurité routière le lundi 15 juin 2020 : en mai 2020, sans surprise, le nombre de morts sur les routes est en baisse par rapport à la même période de 2019. Toutefois, la baisse reste limitée par rapport à la quantité de jours durant lesquels les Français ont effectivement pu rouler à nouveau.

Sécurité routière : avec le déconfinement, les mauvais chiffres reviennent

Du fait du confinement de l’ensemble de la population française, les chiffres de la Sécurité routière de 2020 sont complètement faussés. Les Français n’ont pas pu prendre la voiture ce qui explique les données des mois de mars et avril 2020 : une baisse de 39,6% et 55,8% des morts sur la route, respectivement, par rapport aux mêmes périodes de 2019. Pas de voitures sur la route, forcément, ça entraîne moins de morts.

Mais avec le déconfinement, les mauvaises habitudes reviennent et les mauvais chiffres repartent à la hausse. Selon les données dévoilées le 15 juin 2020 par le gouvernement, 205 personnes sont décédées sur les routes de France en mai 2020, contre 243 en mai 2019. Une baisse de 15,6% qui aurait pu être bien supérieure.

Sans surprise, toutes les statistiques sont en baisse en mai 2020 : le nombre d’accidents corporels chute de 34% et celui des blessés de 36,7%.

Une baisse de 15,6%... alors que les Français ont été confinés un tiers du mois de mai

Si on rapporte le nombre de jours confinés aux statistiques de la Sécurité routière, on remarque que le nombre de morts est supérieur à ce qu’on aurait pu espérer. Les Français se sont déconfinés le 11 mai 2020, et sont donc restés un peu plus d’un tiers du mois de mai en confinement. Qui plus est, ils étaient confinés durant les deux week-ends longs du 1er et 8 mai 2020.

Mais le nombre de morts sur les routes n’a baissé que de 15,6% par rapport à mai 2019 : on aurait pu espérer, en faisant un simple rapport entre jours confinés et nombre de jours du mois de mai, une baisse d’environ un tiers… Baisse qui, d’ailleurs, se remarque dans le nombre d’accidents et dans celui des blessés.

Deux explications à cela : d’une part, selon la Sécurité routière, en mai 2020 le nombre de motocyclistes et de cyclistes tués sur les routes de France est en hausse sur un an en mai 2020, respectivement 21 et 7 personnes tuées de plus ; d’autre part, les Français ont retrouvé le plaisir d’appuyer sur le champignon : le nombre de grands excès de vitesse a explosé après le déconfinement avec une hausse de 15% sur un an.


A découvrir