Ségolène Royal fait vent debout contre le gaspillage alimentaire de la grande distribution

10 %
D'après la FCD, la grande distribution ne représente qu'entre 5 et 10%
du gaspillage au niveau alimentaire.

La ministre de l'Écologie, a annoncé lundi 17 août qu'elle réunirait les représentants de la grande distribution "sous dix jours" pour leur faire changer leurs pratiques de gaspillage alimentaire "par contrat". Déterminée, Ségolène Royal ne compte pas laisser le Conseil Constitutionnel lui mettre des bâtons dans les roues.

Mettre la grande distribution devant ses responsabilités

La ministre de l'écologie a décidé de réunir "dans les dix jours'' les représentants de la grande distribution ''pour les mettre devant leurs responsabilités". "Je vais leur demander, et c'est l'opinion publique qui jugera, de signer un contrat avec la ministre de l'Écologie que je suis pour s'engager à changer leurs pratiques", a déclaré Ségolène Royal sur iTélé. "Il vaut mieux finalement de bonnes pratiques, parce que c'est plus rapide, que des lois qui vont mettre du temps".

La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) s'est déclarée prête à rencontrer la ministre "si le débat n'est pas biaisé""Nous sommes des acteurs vertueux dans la lutte contre le gaspillage et nous avons des bonnes pratiques à faire valoir", a souligné Mathieu Pecqueur, le directeur agriculture et qualité en charge de lutte anti-gaspillage à la FCD.

"Il est inadmissible que les grandes surfaces détruisent des stocks alimentaires notamment en mettant de l'eau de Javel dessus", s'est indignée Ségolène Royal suite à l'invalidation par le Conseil constitutionnel d'une mesure visant à interdire aux distributeurs de rendre délibérément impropres à la consommation des produits alimentaires invendus. "Il est très important de lutter contre le gaspillage alimentaire à un moment où tout le monde n'a pas les moyens de se nourrir correctement", a-t-elle déclaré 


 

Et si Ségolère Royal se trompait de cible ?


La FCD a tenu à réctifier les affirmations de la ministre, rappelant que la grande distribution "fait déjà énormément pour lutter contre le gaspillage et qu'elle est aujourd'hui déjà le premier donateur aux associations avec l'équivalent de 120 millions de repas distribués par an". Selon Mathieu Pecqueur, la grande distribution en France "gaspille peu et ne représente qu'entre 5 et 10% du gaspillage au niveau alimentaire"

Un rapport remis en avril par l'ancien ministre Guillaume Garot a montré que même si les chiffres varient selon les sources (ministère de l'Ecologie, UE, missions...), la grande distribution arrive loin derrière les particuliers et la restauration en terme de gaspillage alimentaire. Elle gaspille entre 562 et 750 kilotonnes par an, contre 1.080 pour la restauration et entre 2.212 et 6.323 kilotonnes pour les ménages.

 


A découvrir

Lea Pfeiffer

Née en 1994, Léa Pfeiffer débute des études en journalisme audiovisuel à l'ISCPA de Paris une fois sortie bachelière de l'Ecole Boulle. Elle écrit occasionnellement des articles pour Economie Matin et le Journal de l'Economie. En parallèle, Léa Pfeiffer a déjà réalisé deux documentaires : "Aveugles 2.0", et "Capitale Zéro Déchêts". 

@aloonontheweb