Séisme : les réacteurs nucléaires de Cruas devraient redémarrer en décembre

388
Après l'arrêt des réacteurs de Cruas, la production nucléaire annuelle
devrait ne pas dépasser les 388 TWh, selon EDF.

EDF a annoncé prévoir redémarrer le site ardéchois dans la première quinzaine de décembre. Il est à l’arrêt depuis le tremblement de terre de lundi 11 novembre.

« Aucun dommage apparent »

Suspendue depuis le 11 novembre et le tremblement de terre qui a touché la Drôme et l’Ardèche, la production de la centrale nucléaire de Cruas devrait repartir dans la première quinzaine de décembre, a annoncé EDF dans un communiqué publié jeudi 14 novembre. Le groupe espérait un redémarrage dès vendredi 15 novembre.

Après une série de contrôles des infrastructures, le redémarrage devrait se faire progressivement. L’Agence de sûreté nucléaire (ASN) a signalé, lundi 11 novembre, « qu’aucun dommage apparent » n’avait été repéré sur le site. Mais les valeurs enregistrées étant supérieures aux seuils, les examens doivent être plus poussés.

Une production revue à la baisse

Dans son communiqué, EDF précise que les contrôles des réacteurs se poursuivent « avec l’objectif de les terminer sous une semaine ». Les résultats seront ensuite transmis à l’ASN pour l’instruction. Cet incident a pour conséquence de revoir à la baisse la perspective de production nucléaire pour l’année. La prévision initiale d’EDF pour l’année était de 395 térawattheures (TWh), la dernière estimation pourrait être comprise entre 384 et 388 TWh sur l’année.

L’épicentre du séisme, enregistré à une magnitude de 5,4, a été localisé à seulement 23 kilomètres de la centrale. La secousse a été ressentie dans toute la région, de Saint-Étienne au nord, jusqu’à Montpellier au sud. Si les dégâts ont été mineurs dans l’ensemble, quatre blessés ont été dénombrés, dont un grave.


A découvrir