Le Sénat ne veut pas du paquet de cigarettes neutre

26,3 %
D'après les buralistes, la consommation de cigarettes provenant du
marché parallèle est de 26,3%.

Mesure phare de la loi santé de Marisol Touraine, l'amendement concernant le paquet neutre vient d'être tout bonnement supprimé par les sénateurs. Mais la ministre de la santé ne compte pas se laisser faire.

 

Une atteinte à l'image des marques

Plusieurs centaines de buralistes se sont rassemblés mercredi midi devant le Sénat, armés de sirènes et de fumigènes pour se faire entendre et demander l'annulation du paquet de cigarettes neutre. Les sénateurs les ont entendus. La commission des Affaires sociales du Sénat, qui commençait mercredi après-midi l'examen du projet de loi, a adopté un amendement déposé par le sénateur PS Richard Yung proposant de suivre la directive européenne qui prévoit d'accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets tout en conservant la marque.

Estimant que le paquet neutre est une "atteinte à l'image des marques", cette mesure devrait tout de même être remise sur le tapis en septembre, à la faveur d'un autre amendement du gouvernement ou de la gauche. Véritable arme anti-marketing, le paquet neutre prévoit un emballage complètement standardisé de couleur olive, sans logo, couvert d'avertissements sanitaires sur 65 % de sa surface. La marque sera limitée à une inscription discrète. Selon Marisol Touraine, ce paquet neutre a pour objectif majeur d'éviter l'entrée des jeunes dans le tabagisme.

 

Un risque d'augmentation du marché parallèle

C'est exactement ce que demandaient les buralistes : "Appliquer la directive européenne, mais pas plus". Face au paquet neutre, les buralistes redoutent la fuite de leurs clients. Mais aussi l'augmentation du marché parallèle, qui représente déjà selon eux  26,3 % de la consommation en France. Il faut dire qu'à l'heure où il est possible de trouver des paquets à 3,50 euros chez nos voisins, contre 6,50 euros minimum chez nous, la tentation est grande. 

Conscient des risques liés à l'instauration du paquet neutre, le gouvernement souhaite renforcer parallèlement la lutte contre le trafic de cigarettes. Un projet de loi permettant d'améliorer la traçabilité des paquets de cigarettes sera examiné le 17 septembre à l'Assemblée nationale. En attendant, sur France Info, la ministre de la Santé a déjà fait savoir qu'elle souhaitait rétablir son amendement dès le mois de septembre, lorsque son projet de loi sera examiné par l'ensemble de sénateurs.  

 


A découvrir

Lea Pfeiffer

Née en 1994, Léa Pfeiffer débute des études en journalisme audiovisuel à l'ISCPA de Paris une fois sortie bachelière de l'Ecole Boulle. Elle écrit occasionnellement des articles pour Economie Matin et le Journal de l'Economie. En parallèle, Léa Pfeiffer a déjà réalisé deux documentaires : "Aveugles 2.0", et "Capitale Zéro Déchêts". 

@aloonontheweb