Le Sénat vote le stationnement gratuit pour les handicapés

Les étudiants en situation de handicap ne représentent que 0,47 % des
étudiants de l'enseignement supérieur.

S'il existe des places de parking pour les handicapés, elles ne sont pas gratuite. Cela pourrait changer. Le Sénat* a voté jeudi la gratuité sans limitation de durée du stationnement pour les personnes handicapées. Reste donc aux députés de voter eux aussi en ce sens pour que la mesure soit acceptée et puisse rentrer en vigueur.

Une gratuité totale

Dans un premier temps, la proposition de loi devait permettre aux titulaires de la carte européenne de stationnement de bénéficier d'un accès gratuit et sans limitation de durée aux places réservées. Toutefois, la commission des Affaires sociales du Sénat a ajouté un amendement étendant, pour les titulaires de cette carte, le principe de gratuité et de non-limitation de la durée du stationnement à toutes les places, qu'elles soient réservées ou non.

"Pas de condescendance, de la compréhension"

Les sénateurs ont toutefois fixé deux limites: pour éviter le problème des voitures "tampons", il sera possible de fixer une durée maximale de stationnement d'au moins 12 heures. Il sera aussi possible d'appliquer le tarif de droit commun ou un tarif spécifique dans les parcs de stationnement avec bornes d'entrée et de sortie accessibles pour les personnes handicapées. "Il ne s'agit pas ici faire preuve de condescendance, mais de compréhension de ces difficultés", a souligné Didier Guillaume. "Je veux simplement m'assurer que tout citoyen, quel qu'il soit, handicapé ou non, puisse se déplacer et se garer en toute autonomie".

*Les sénateurs ont voté à l'unanimité une proposition de loi en ce sens de Didier Guillaume (PS), seul l'UMP s'abstenant.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.