SFR : une nouvelle hausse de tarifs à la limite de la légalité

3 EUROS
Les tarifs de SFR vont augmenter de 3 euros par mois.

Est-ce SFR qui a des pratiques qui énervent particulièrement l’UFC-Que Choisir ou est-ce l’UFC-Que Choisir qui a SFR dans le nez ? En tout cas, entre les deux la guerre est déclarée. Pour la deuxième fois en deux mois, l’UFC dénonce l’opérateur de Patrick Drahi pour des augmentations de tarifs qui posent problème.

Une option payante, obligatoire et non résiliable chez SFR

Le 22 janvier 2020, les abonnés de l’opérateur au Carré Rouge ont été informés, comme le veut la législation en vigueur, d’une nouvelle offre qui vient s’ajouter à leur offre actuelle. SFR propose désormais une suite de sécurité informatique développée par l’entreprise F-Secure. En soi, c’est une bonne chose : on n’est jamais trop prudent sur Internet et un bon antivirus et gestionnaire de mots de passe peuvent réduire sensiblement les piratages.

Cette suite logicielle, et c’est bien ça le problème, est facturée 3 euros par mois par l’opérateur. Or, selon l’UFC Que Choisir, c’est une nouvelle étape de franchie dans les augmentations de tarifs masquées. Car si la suite est intéressante, notamment en termes de prix (la même suite proposée par F-Secure directement est facturée 80 euros par an), elle nécessite une action de la part de l’abonné.

Si vous ne téléchargez pas les logiciels… vous payez quand même

Lorsque SFR, ou tout autre opérateur, augmente les débits théoriques de ses offres et augmente en conséquence les prix, si l’utilisateur peut râler, il bénéficie automatiquement de cette évolution. Il n’est donc pas perdant.

Dans le cas de cette suite de cybersécurité, et c’est ce que critique l’UFC, l’utilisateur doit télécharger et installer les logiciels sur l’ensemble de ses appareils. Il doit donc réaliser une procédure de manière active. Or, s’il ne le fait pas, SFR va lui facturer quand même 3 euros par mois. Il paiera sans pouvoir bénéficier du service.

Et l’UFC signale en outre que si SFR a bien prévu la possibilité de refuser cette augmentation, comme la loi l’y oblige, une fois le délai passé cette opération n’est plus possible, même pas à la date anniversaire. Le prix de 3 euros par mois est fixe et définitif à moins de ne changer d’opérateur. Une grande différence par rapport aux offres de cybersécurité classiques qui ont un coût annuel et sont renouvelables ou non.

Comment refuser l’offre de SFR et l’augmentation du prix de l’abonnement ?

Pour refuser cette énième augmentation de tarif chez SFR, c’est simple. Il suffit de se rendre sur la page de l’offre en question, https://www.sfr.fr/nouvelleoffre-solution-cybersecurite/ , et de cliquer sur « conserver mon offre actuelle » en bas de page.

Attention : vous n’avez que jusqu’au 2 juin 2020 pour réaliser cette opération : après cette date SFR considérera que vous acceptez l’offre et vous fera payer 3 euros de plus, à vie.


A découvrir