SFR a "pourri la vie de ses clients" en 2017

5 EUROS
Certains abonnements SFR ont augmenté de 5 euros par mois en septembre
2017

Le magazine 60 millions de consommateurs a décidé de frapper fort en instaurant, cette année 2018, une nouvelle récompense que les entreprises tenteront à tout prix d’éviter : le Cactus d’Or. C’est en effet une récompense à l’envers puisqu’elle est décernée aux pires entreprises de l’année. L’opérateur SFR, filiale du géant Altice, la holding luxembourgeoise de Patrick Drahi, est le grand gagnant de cette première cérémonie.

Cactus d’Or 2017 : SFR championne de France des entreprises qui « pourrissent la vie » des consommateurs

En 2017 SFR a été au centre de divers problèmes. Certains sont connus depuis longue date, comme les soucis avec son réseau qui a connu de nombreuses pannes ou encore la hotline qui les clients estiment inefficaces. Et on n’oublie pas les difficultés de résiliation ou encore les réengagements des clients.

D’autres sont moins courants, heureusement : l’augmentation des tarifs pratiquée pendant l’été 2017. Mais tous ont été recensés par l’association 60 millions de consommateurs ce qui l’a poussée à donner à l’opérateur le prix ultime de cette nouvelle cérémonie : le Cactus d’Or 2017.

Pour 60 millions de consommateurs, ce prix est un « encouragement à faire beaucoup mieux en 2018 ». En tout cas, en termes d’image, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour SFR, en pleine crise économique et managériale : SFR est en effet la pire entreprise de 2017.

D’autres entreprises « récompensées »

Si SFR gagne le principal prix de cette cérémonie qui récompense les entreprises ayant "plus ou moins gravement, plus ou moins intentionnellement, pourri la vie de leurs clients" et qui prend la forme d’un dossier publié dans le magazine, 60 millions de consommateurs a également décidé de distinguer d’autres entreprises en France.

La compagnie aérienne Ryanair a reçu le cactus de la défaillance pour l’annulation de 50 vols par jour enoctobre 2017 tandis que le scandale de la Dépakine a valu à Sanofi le cactus du scandale sanitaire. McDonald’s, qui ne recycle que 25 % de ses déchets ou encore Engie, épinglée pour ses partiuqes commerciales agressives, reçoivent également un prix.


A découvrir