Shanghai et Pékin également sous confinement !

2 %
Le Coronavirus pourrait amputer la Chine de 2% de croissance au
premier trimestre 2020.

La nouvelle ne fait pas la « une » de tous les journaux, et pourtant cela devrait-être le cas, en raison aussi bien de la symbolique que des effets économiques.

La mondialisation sans Shanghai c’est comme un diabolo menthe sans… la menthe!

Shanghai est l’un pour ne pas dire le plus grand port d’expédition de petites chinoiseries en tous genres, de la plus bas de gamme, à la plus technologique.

Si Shanghai ferme, alors c’est l’usine du monde qui est totalement et définitivement fermée.

Enfin, pour ces deux villes, c’est plus de 20 millions d’habitants à chaque fois.

Et les marchés ne bougent pas.

Colossal donc. Voici ce qu’en dit le site Taiwan News. source et article originel ici.

Shanghai suit Pékin et entre en confinement pour lutter contre la propagation du virus de Wuhan

« TAIPEI (Taiwan News) – Après que Pékin a annoncé son entrée en lock-out pour tenter de contenir le virus de Wuhan dimanche 9 février, Shanghai lundi 10 février a emboîté le pas et a déclaré qu’il mettait également en œuvre une « gestion fermée ». « mesures pour les communautés de la ville.

Lundi matin, le gouvernement de la ville de Shanghai a annoncé que la « gestion communautaire fermée » avait été mise en œuvre dans les 13 000 complexes résidentiels de la métropole. Il a ajouté que la plupart de ces communautés ont également appliqué des restrictions strictes sur l’entrée et la sortie de leurs installations.

Shanghai rejoint trois autres villes chinoises de premier plan qui sont passées en mode verrouillage, dont Pékin, Tianjin et Chongqing. Selon CCTV News, le gouvernement populaire municipal de Shanghai a tenu une conférence de presse sur la prévention et le contrôle des nouveaux coronavirus (2019-nCoV) au Centre de Shanghai pour le contrôle et la prévention des maladies (SCDC). Lors de la conférence de presse, Zhu Qinhao, directeur général du Bureau des affaires civiles de Shanghai, a confirmé que la plupart des 13 000 communautés résidentielles de la ville avaient mis en œuvre les mesures de « gestion communautaire fermée » et les restrictions d’entrée et de sortie ».

En gros c’est le contrôle systématique de la température de tous. Comprenez qu’à chaque fois que vous sortez, vous passez par des check points, et on vous prend votre température. Si vous avez la malchance d’avoir de la fièvre, sans avoir le coronavirus, alors vous serez emmené dans un centre ou vous attraperez le coronavirus. Il ne faut pas oublier non plus que d’après de nouvelles études, le délais de transmission en étant sans symptômes peut monter jusqu’à 24 jours, ce qui ferait de ce virus un véritable enfer pour la santé publique.

Et… les marchés ne bougent pas.

« Gu Honghui, secrétaire général adjoint du gouvernement municipal de Shanghai et directeur du bureau responsable du groupe chargé de la prévention des épidémies dans la ville, a déclaré qu’à ce stade, la principale stratégie de prévention et de contrôle adoptée par Shanghai consiste à établir trois « anneaux » protecteurs.

Le premier «anneau» est un contrôle strict de toutes les principales entrées de la ville, y compris l’aéroport, la gare, les routes et les voies navigables. Ceux qui entrent dans ces zones doivent d’abord faire vérifier leur température, et s’ils ont de la fièvre, ils doivent être transférés à une clinique pour un examen plus approfondi.

Le deuxième est la prévention de la prolifération au sein des communautés en coordonnant avec les postes de police et les centres de santé communautaires et en faisant du porte-à-porte pour interroger les résidents. Les autorités demandent aux communautés de filtrer les résidents, y compris les auto-quarantaines, les entretiens avec la communauté et les déclarations de santé personnelles afin de normaliser la mise en œuvre de l’isolement des patients et d’établir une surveillance centralisée de ces patients.

La troisième couche de protection est axée sur le dépistage et le traitement. Plus de 110 cliniques de patients ont été mises en place dans la ville pour surveiller les patients atteints de fièvre ».

Et pourtant les marchés ne bougent pas tandis que tout indique que l’épidémie est hors de contrôle dans presque toute la Chine.

Certes, Shanghai frémis encore, mais de moins en moins. Cela devrait alarmer les marchés et pourtant ils ne bougent pas.

Comme prévu dans le Flash Stratégies de la semaine dernière, les marchés ne baissent pas, et l’or monte gentiment sans pour autant exploser à la hausse. Pour ceux qui n’auraient pas lu la note pensez à le faire car cela va vous apporter une piste d’analyse importante pour comprendre ce qui se passe et ce qui se joue. Le comportement des marchés donnent du poids à la théorie évoquée dans ce document puisque cela se produit jour après jour. Les incohérences augmentent avec le temps.

Si vous pensez que ce n’est pas normal, vous avez raison.

Ce n’est pas normal.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.