Signal Conso : une plateforme pour signaler les problèmes

3 400
La DGCCRF a lancé 30 opérations de contrôle suite aux 3400
signalements effectués pendant l'expérimentation.

Consommateurs de tous le pays, unissez-vous ! C’est peu ou prou le message envoyé par la direction générale de la consommation et de la répression des fraudes, en mettant en ligne  son site “Signal Conso”.

Le consommateur devient lanceur d'alerte

L’objectif de ce site Internet est de permettre aux consommateurs de signaler aux autorités les fraudes et les arnaques patentes. Mais il permet aussi de signaler les “situations qui peuvent avoir des conséquences lourdes sur le pouvoir d’achat ou la santé des consommateurs”.

On trouve en effet sur le site une catégorie “intoxication alimentaire”. Vous pouvez signaler avoir été malade après avoir consommé un aliment. Une autre catégorie permet de signaler les problèmes rencontrés dans un café ou un restaurant. Le site permet aussi de signaler un problème lors d’un achat, qu’il soit en ligne ou chez un commerçant. Il permet également de signaler un problème avec sa banque, un assureur, ou une mutuelle. Vous pouvez encore parler des soucis rencontrés avec un voyagiste, à l’hôtel, dans un VTC ou un taxi, ou avec un entrepreneur. 

Dénoncer la hausse des prix des abonnements 

Une dernière catégorie permet enfin de se plaindre des changements de tarifs intempestifs pour tout ce qui est abonnement. C’est une tendance très à la mode chez les opérateurs télécom mais aussi par exemple, chez les revendeurs de gaz naturel en citerne, on change les tarifs en ajoutant des options au contrat, alors que le client n’a rien demandé.  

Sachez le : certains changements de tarifs sont légaux, mais vous avez alors le droit de résilier sans frais. D’autres, sont prohibés : la DGCCRF ira alors tirer les oreilles du contrevenant grâce à votre signalement. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).