Smic : pas de coup de pouce pour 2018

1,24 %
Le salaire minimum sera revalorisé de 1,24% en 2018.

La revalorisation légale, pas plus et pas moins : le Smic va donc augmenter de 1,24% à compter du 1er janvier, ce qui représente un salaire net de 1 498 euros brut pour un mois.

Les salariés au Smic n'auront pas droit à un coup de pouce de la part du gouvernement. C'était d'ailleurs plus ou moins prévu, l'exécutif ayant préparé le terrain à l'absence d'une aide supplémentaire. Il faudra donc se contenter d'une hausse de 1,24%, une revalorisation qui correspond à la formule légale. La semaine dernière, un groupe d'économistes avaient recommandé au gouvernement de ne pas donner de coup de pouce au Smic : ils ont donc été entendus. Ces derniers jugent que ces coups de pouce ont un impact sur une économie française  fragile.

Le strict minimum

Le ministère du Travail, qui a confirmé cette revalorisation, n'a en revanche rien dit concernant la suppression de l'indexation obligatoire annuelle, une autre proposition de ces économistes. Dans le détail, cette augmentation représente 9,88 euros brut de l'heure, contre 9,76 euros actuellement. Sur un mois, avec un temps plein de 35 heures par semaine, le salaire passe de 1 480 euros à 1 498 euros. 

Cotisations sociales en baisse

Le ministère explique qu'avec les deux baisses de cotisations salariales qui interviendront en début d'année puis en octobre, le salaire net d'une personne travaillant à temps plein augmentera de 20 euros par mois de janvier à septembre, puis à 35 euros à partir du 1er octobre. « Au total, la hausse sur l'année sera de 285 euros ». Les cotisations d'assurance chômage et maladie doivent en effet être supprimées l'année prochaine, en vertu de la loi de financement de la Sécurité sociale qui a été adoptée en décembre. 


A découvrir