SNCF : les syndicats organisent une consultation des cheminots

14,4 %
Le dernier taux de participation au mouvement s'établit à 14,4%

Quelle issue pour le mouvement social à la SNCF ? Alors que la participation à la grève perlée n'a jamais été aussi bas, les organisations syndicales vont mettre en place une consultation auprès des cheminots.

Cette consultation, qui sera organisée du 14 au 21 mai, permettra aux cheminots de dire s'ils sont « pour ou contre » la réforme ferroviaire. Le résultat déterminera la poursuite du mouvement, à l'heure où ce dernier n'a jamais été aussi faible. Ce mercredi, au dernier jour de la dernière séquence de grève, le taux de participation a été de 14,4% seulement. Les chiffres sont plus importants du côté des conducteurs (53%), des contrôleurs (45,5%) et des aiguilleurs (20,9%), de quoi perturber sérieusement le trafic des trains.

Journée sans cheminots

Les syndicats annoncent une plus forte mobilisation durant la prochaine séquence de grève, qui débutera ce samedi 12 mai au soir. Le lundi 14 mai est organisé une « journée sans cheminots » qui sera l'occasion de se compter, pour les organisations syndicales. Du côté du gouvernement, nul doute qu'on surveillera de près cette consultation — le précédent à Air France est encore dans toutes les mémoires, avec la démission surprise du PDG de la compagnie aérienne. Sauf que dans le cas de la SNCF, le référendum n'est pas organisée par la direction.

Poursuite des discussions

Muriel Pénicaud a néanmoins prévenu : si le non devait l'emporter, les discussions se poursuivraient sur la réforme ferroviaire. « Cette réforme ne concerne pas simplement la SNCF, en interne, mais tous les Français », a expliqué la ministre du Travail au micro de RTL. « Les organisations syndicales ont le droit de prendre les initiatives qu'elles veulent », a-t-elle convenu, mais l'Assemblée nationale s'est « déjà prononcée en faveur de cette réforme ». Il peut y avoir du travail d'explication à faire auprès des cheminots, indique-t-elle aussi.


A découvrir