SNCF : bientôt la fin du système de prix fluctuants pour les réservations ?

5 MILLIARDS
La SNCF pourrait perdre 5 milliards d'euros en 2020.

La politique de prix fluctuants calquée sur le secteur du transport aérien est peut-être en train de vivre ses derniers jours à la SNCF. L'entreprise envisage en effet de plafonner le prix des billets réservés à la dernière minute.

Comment faire revenir les voyageurs dans les trains ? Une réflexion nécessaire à la SNCF, qui pourrait enregistrer une perte de 5 milliards d'euros en 2020. L'entreprise a subi les restrictions de déplacements et les deux confinements (au printemps et au mois de novembre) qui ont lourdement paralysé son activité. Et désormais, il faut de nouveau séduire les Français afin qu'ils retrouvent le chemin des gares. La SNCF avait déjà multiplié les promotions cet été, avec un certain succès : le taux de remplissage des trains avait été jugé satisfaisant. Mais après le reconfinement, il faut de nouveau faire preuve d'imagination. Et selon France Info, une des solutions envisagées par le groupe n'est autre que de supprimer le « yield ».

Offre et demande

Cette politique, mise en place à la SNCF depuis des années, fait varier le prix du billet en fonction de l'offre et de la demande. Plus on s'approche du départ, plus le billet coûte cher. Le transporteur réfléchit à la possibilité de supprimer ce système sur les billets de seconde classe. Plus précisément, la SNCF troquerait le « yield » pour une fourchette de prix. Autrement dit, le voyageur pourrait connaître à l'avance le prix du billet réservé en fonction de la date du départ. Un changement de taille par rapport au système actuel où l'opacité semble régner. Ce qui décourage de nombreux voyageurs…

Remboursement gratuit

Par ailleurs, la SNCF a annoncé que le remboursement et l'échange des billets resteront gratuits jusqu'au 4 janvier. De quoi là encore améliorer le taux de remplissage des trains en fin d'année, une période pour laquelle l'entreprise s'est dite prête à l'afflux de voyageurs. Elle propose d'ailleurs 500.000 billets de train Ouigo à moins de 50 euros pour couvrir les vacances de Noël durant lesquelles les Français comptent bien rejoindre leur famille. Le confinement doit  en effet prendre fin le 15 décembre, en fonction d'objectifs de santé publique, pour laisser place à un couvre-feu...


A découvrir