SNCF : échange et remboursement de billets redeviennent payants

49 EUROS
Chaque test PCR est facturé 49 euros à l'Assurance maladie.

Vous n’avez pas l’impression que la Covid-19 est terminée ? Pour la SNCF, la crise sanitaire est pourtant bel et bien derrière nous. Au Parisien, le 12 septembre 2021, le transporteur confirme la fin des modalités avantageuses de remboursement et échange des billets de train mises en place depuis le 9 août 2021. Et pour les non-vaccinés, ça crée un véritable problème…

Remboursement et échange de billets SNCF : fin de la gratuité

Comme l’explique un porte-parole de la SNCF au journal Le Parisien dimanche 12 septembre 2021, les voyageurs profitaient depuis un peu plus d’un mois de conditions tarifaires avantageuses : « exceptionnellement, entre le 9 août et le 12 septembre, on leur a permis d’annuler ou de reporter sans frais ». Mais voilà, c’est terminé.

Dès lundi 13 septembre 2021, les conditions d’échange et remboursement à la SNCF redeviennent normales : les échanges et les remboursements ne sont gratuits que jusqu’à 3 jours avant le départ. Durant les trois jours qui précèdent le départ, l’échange et le remboursement se font avec une retenue de 15 euros par place sur un TGV Inoui et avec 40% du prix du billet (maximum 12 euros) pour un Intercités. Et cela vaut aussi pour les personnes ayant contracté la Covid-19.

Une pénalité qui revient sur le devant de la scène, donc, et qui s’ajoute bien évidemment à la différence tarifaire entre le billet échangé et le nouveau, dans le cas d’un échange.

Pass sanitaire, test, conditions de remboursement et complications

Le retour des conditions d’échange et de remboursement classiques, en vigueur depuis le 17 juin 2021 (hors période exceptionnelle de la Covid-19) va créer des complications essentiellement pour les personnes non-vaccinées : ces dernières ont en effet toujours besoin d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures afin de prendre le train. Or, moins de 72 heures… cela signifie moins de trois jours, soit le délai offert par la SNCF pour les remboursements.

Les personnes non-vaccinées devront donc se faire tester 3 jours avant le départ si elles veulent espérer, en cas de contamination, de ne pas perdre de l’argent sur leur billet. Mais leur test ne sera alors valable que le jour de leur voyage.

Ainsi, pour un petit week-end, par exemple, il faudra prévoir deux tests pour ne pas avoir de mauvaises surprises : un trois jours avant le départ afin de pouvoir bénéficier de l’échange ou le remboursement sans frais le cas échéant, et un autre pour profiter des activités soumises au Pass sanitaire (comme les musées) puisque le premier test ne sera plus valide dès le lendemain du départ.

De quoi causer un surcoût majeur pour les voyages de courte durée : dès le 15 octobre 2021, les tests antigéniques et PCR seront payants si réalisés sans motif médical.


A découvrir