La SNCF privée de 8 millions d'euros de la région des Pays-de-la-Loire

8 MILLIONS
Le Conseil régional gèle 8 millions d'euros qui devaient revenir à la
SNCF.

La région des Pays-de-la-Loire a décidé de sévir contre la SNCF et les retards fréquents d'un tram-train sur la ligne Nantes-Châteaubriand. Le transporteur devait recevoir 8 millions d'euros : l'entreprise devra d'abord régler les problèmes.

La coupe est pleine du côté du Conseil régional des Pays-de-la-Loire, qui organise les transports ferroviaire dans la région. Il se trouve que la ligne Nantes-Châteaubriand est fréquemment victime du gel sur ses caténaires, provoquant retards et dysfonctionnements qui sont particulièrement dommageables pour les usagers et l'activité économique de la région. « Nous partageons l'exaspération des usagers de cette ligne, nous en avons parlé avec la SNCF mais nous ne voyons rien venir », explique Roch Brancour, le président de la commission Transports de la Région, au micro de France Bleu Loire Océan.

Retards et dysfonctionnements

« c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de suspendre en 2018 le versement de l'actualisation du prix d'acquisition du matériel tram-train qui est attendu par la SNCF. Ça représente une somme de huit millions d'euros ». Autant de manque à gagner pour la SNCF, qui va donc devoir se retrousser les manches pour trouver une solution rapidement. Le gel se dépose sur les caténaires, empêchant ainsi la circulation du tram-train sur la ligne. Les voyageurs doivent alors prendre leur mal en patience, dans des gares qui ne sont pas forcément bien équipées pour accueillir autant de personnes pendant de longues minutes.

Circulation préventive

À la SNCF, on explique faire circuler des trains de manière préventive, mais il arrive que le gel parvienne à se déposer sur les caténaires après le passage de ces trains. L'entreprise indique réfléchir à des solutions plus pérenne, comme la protection des caténaires ou encore l'utilisation d'un produit anti-gel provenant du Canada. Des solutions devront être trouvées car la Région n'a visiblement pas l'intention d'envoyer le chèque…


A découvrir

Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.