SNCF : plus d'un millier de démissions en 2018

1.025
En 2018, 1.025 cheminots ont démissionné de la SNCF.

La SNCF a présenté son bilan social 2018 montrant un nombre record de démissions et une hausse des licenciements pour faute.

1.025 démissions en 2018

Le nombre de démissions au sein de l’entreprise ferroviaire atteint des records en 2018. La SNCF dévoile, mercredi 9 octobre son bilan social de l’année 2018, dont Le Parisien, s’est procuré quelques extraits. Ils sont 1.025 cheminots à avoir posé leur démission sur l’année.

Soit un nombre de démissions en augmentation de 34% par rapport à l’année précédente. Ils n’étaient que 614 démissionnaires en 2016, puis 763 en 2017. La crise sociale dans la SNCF se fait sentir dans cette entreprise qui compte en tout 143.328 salariés.

Un chiffre « dans la moyenne » selon la SNCF

Pour la SNCF, la situation n’est pas inquiétante. « Ce chiffre reste dans la moyenne des grandes entreprises », justifie Benjamin Raigneau, directeur des ressources humaines auprès du quotidien, pour qui si le nombre est en hausse, c’est que « le nombre de démissions à la SNCF a toujours été très bas ».

Les raisons de ce désamour sont multiples. Les réformes menées depuis une douzaine d’années pour se préparer l’ouverture à la concurrence n’y sont pas étrangères. « L’entreprise ne fait plus rêver », avoue un syndicaliste auprès du Parisien. « En trente ans, je n’avais jamais vu ça », précise-t-il. Le nombre de licenciements pour faute est également une pression supplémentaire. Ils sont passés de 452 à 676 personnes en 2018.


A découvrir