Solar Decathlon : la maison de demain s'expose dans la ville du Roi Soleil

Certains projets de maisons présentées au Solar Decathlon reviennent à
... 15 000 euros.

C'est une mini-ville sortie du néant qui a vu le jour au pied du château de Versailles. Solar Decathlon permet à des dizaines d'équipes de jeunes architectes venus du monde entier de présenter leurs solutions originales ou farfelues pour la maison de demain, forcément écologique et capable de produire l'énergie dont elle a besoin pour chauffer et éclairer.

Bien évidemment, le clin d'oeil est de taille : Versailles, la ville du Roi Soleil, qui reçoit le "Solar" Decathlon, et c'est la consécration pour cette compétition qui fête sa douzième édition cette année. Car c'est bien évidemment le soleil qui fournit l'énergie aux projets de maisons par le biais de panneaux photovoltaïques. Mieux encore, depuis plusieurs éditions, la maison doit non seulement produire l'énergie dont elle a besoin pour assurer le confort de ses occupants, mais doit également être capable de produire suffisamment d'énergie en excédent pour... recharger un véhicule électrique bien sûr !

Résultat, vingt projets émanant de seize pays ont été sélectionnés pour participer à cette compétition. Les participants retenus ont eu dix-huit mois pour concevoir et construire leur prototype de maison et bien entendu, l'acheminer jusqu'à la France et Versailles. Dix hectares accueillent les maisons d'une taille standard de 75 m2, capable d'abriter une famille au grand complet. Ces maisons seront exposées pendant quinze jours jusqu'au 14 Juillet au grand public, (on prévoit 200 000 visiteurs), mais bien entendu ce sont les architectes et surtout les hommes politiques du monde entier qui sont attendus au tournant pour trouver la ou les idées révolutionnaires qui serviront à la maison de demain.

Des projets qui ont en commun non seulement d'être économes en énergie, mais aussi d'être économes en matériaux de construction, afin d'abaisser les coûts au maximum. Certaines maisons présentées au Solar Decathlon reviennent ainsi à moins de 15 000 euros... De quoi faire repenser certaines politiques d'aménagement du territoire !

 

A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).