Sondage : Un petit patron sur deux "proche du FN"

49 %
49 % des patrons de TPE considèrent que le Front national est le plus
à l'écoute des problèmes des français.

Encore un sondage qui va faire du bruit : après celui qui annonçait une victoire de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle face à François Hollande, si le scrutin avait lieu ce mois-ci, un autre sondage révèle que 49 % des patrons de TPE estiment que le Front national est "le plus proche des préoccupations des Français d'aujourd'hui".

Selon ce sondage réalisé par l'IFOP pour Fiducial, le FN obtient 49 % de réponses positives chez les petits patrons, contre 32 % pour l'UMP et seulement 17 % pour le PS.  En revanche, ce sondage révèle que les patrons de TPE sont sceptiques sur le personnel politique du Front national, et sa capacité à redresser le pays. Si 24 % considérent que le FN "possède des dirigeants de qualité", contre 23 % au PS et 35 % à l'UMP, seuls 15 % des petits patrons pensent que le FN est capable de "redresser le pays", contre 33 % pour l'UDI, et 41 % pour l'UMP. Seuls 19 % des sondés font encore confiance à Manuel Valls et à son gouvernement.


Mais le sondage de Fiducial révèle une autre facette des petits patrons : ils sont 98 % à réclamer "un profond renouvellement de la classe politique", et seuls 9 % des patrons interrogés font confiance aux partis politiques. 53 % d'entre eux souhaitent des législatives anticipées, et 75 %, un changement de ligne politique de l'executif.  Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de FIDUCIAL, souligne à la publication de ce sondage que « les patrons de TPE ont la désagréable impression qu'à Paris, les élites politiques se perdent en palabres. Aucun dirigeant de TPE ne comprend la cécité du gouvernement, qui s'évertue à nier les évidences, mélangeant savamment tactique politicienne et agitation médiatique. Et quand le président Hollande affirme ne pas avoir tout tenté, sans rien annoncer d'autre, il n'est pas crédible. Pour autant, plus que l'exécutif, c'est l'ensemble de la classe politique qui est déconnecté des réalités aux yeux des patrons de TPE. Car l'opposition n'essaye pas non plus d'avancer la moindre contre-proposition élaborée. Les patrons de TPE crient dans le vide sans être entendus,. Ils crient leur colère, leur douleur, leur ras-le-bol. Ils crient leur incompréhension, et leur sentiment d'abandon vis-à-vis d'une classe politique trop éloignée de leurs problèmes et des intérêts économiques de la France. »

 

Fiche technique : sondage réalisé entre le 30 juin et le 15 juillet par téléphone auprès de 1002 chefs d'entreprises de 0 à 19 salariés. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).