3 stérilets suspendus et 12 nouveaux médicaments à éviter

105
105 médicaments à éviter.

Stérilets suspendus, médicaments à éviter… La fin du mois de novembre 2019 est riche en nouveautés. Explications.

3 stérilets suspendus

Certains médicaments sont retirés de la vente car ils sont inefficaces voire ont des effets secondaires. En cette fin novembre 2019, trois stérilets ont été suspendus par l’Agence du médicament (ANSM) tandis que 105 médicaments ont été inscrits par la revue Prescrire sur la liste des médicaments à « écarter pour mieux soigner ». Il s’agit de remèdes « dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques dans lesquelles ils sont autorisés ». Pour cette raison, le gel Décontractyl, qui figurait sur la liste de Prescrire en 2019, a été retiré de la vente.

Si l’ANSM a pris la décision de suspendre les stérilets c’est parce qu’ils présentent un risque d’expulsion spontanée. Or cette dernière « peut remettre en cause l’efficacité de la contraception et exposer à un risque de grossesse non désirée » précise l’agence. Il s’agit des dispositifs intra-utérins (DIU) Ancora et Novaplus du fabricant Eurogine.

L’ANSM ne recommande pas de procéder au retrait préventif de ces stérilets lorsqu’ils ont été posés depuis moins de 3 ans. Au-delà de 3 ans après la pose du stérilet, « la consultation du professionnel de santé qui assure habituellement votre suivi gynécologique sera l’occasion de discuter de la meilleure contraception dans votre situation ».

12 nouveaux médicaments dans la liste de ceux à éviter

Dans cette huitième liste publiée par Prescrire, 12 nouveaux médicaments viennent d’apparaître. Ils ont été ajoutés car « les effets indésirables auxquels ils exposent sont disproportionnés par rapport à leur faible efficacité ou à la bénignité de la situation clinique dans laquelle ils sont autorisés ».

Les médicaments concernés sont : l'alpha-amylase (Maxilase ou autre), le Ginkgo biloba (Tanakan ou autre), le naftidrofuryl (Praxilène ou autre), le pentosane polysulfate oral (Elmiron), la pentoxyvérine (Vicks sirop pectoral et Clarix toux sèche ), le ténoxicam (Tilcotil) et la xylométazoline.

D’autres médicaments contenant de l’argile ont aussi été ajoutés à la liste des médicaments à éviter car ils sont contaminés par du plomb. Il s’agit de l'attapulgite, la diosmectite (Smecta ou autre) l'hydrotalcite (Rennieliquo) la monmectite (Bedelix Gelox) et le kaolin (Gastropax et Neutroses).


A découvrir