Epargne : Les super livrets à taux attractifs sont-ils si « super » ?

L'an dernier, le nombre de livret A détenus par des ménages atteignait
les 61,6 millions de placements soit un taux de détention de 94,3 % de
la population. la collecte nette du livret A s'est établie à 20,6
milliards d'euros, pour un encours total s'élevant à 206,6 milliards
d'euros.

« Boostez votre épargne ! », « Des taux exceptionnels !», « Jusqu'à 150.000 € de dépôt ! »…Lorsqu'il s'agit de promouvoir les super livrets, les banques ne sont jamais à court d'arguments. Mais sont-ils aussi intéressants qu'il n'y paraît ?

C'est quoi un « super livret » ?

 Un super livret est avant tout un livret d'épargne. Mais à certaines périodes, les banques en ligne proposent une sorte de promotion spéciale : si vous ouvrez un simple livret, le taux d'intérêt de ce dernier sera « gonflé » pendant quelque temps (en général entre 3 et 6 mois).

Ainsi, au lieu de vous rapporter par exemple 2 %, un super livret peut vous rapporter entre 3,5 et 5,5 % pendant quelques mois de l'année.

Pour vous, client, c'est la possibilité de donner un coup d'accélérateur à votre épargne. De plus, une grande majorité de banques en lignes proposent les super livrets, ce qui vous donne l'embarras du choix.

Du côté des banques, c'est une façon de lutter contre la concurrence, un peu de la même façon que le font les commerçants lors des soldes.

De plus, ces livrets ne sont pas réglementés, et les banques peuvent alors choisir elles-mêmes les conditions de la promotion comme le taux d'intérêt justement, ou encore le plafond maximum.

Ça semble génial ! Oui, mais…

Même si cela reste assez intéressant sur la forme, le fond le semble un peu moins.

Par exemple, sachez que les taux si attractifs que l'on vous annonce dans les publicités sont bruts, et non pas nets. En effet, les prélèvements sociaux ne sont pas pris en compte (15,5%).

De plus, vos profits peuvent être encore « grignotés », puisque vous les déclarez en même temps que votre impôt sur le revenu.

Les conditions particulières du contrat peuvent aussi vous réserver quelques mauvaises surprises. Par exemple, dans certains cas, vous n'encaisserez les intérêts que si vous gardez le livret pendant au moins un an. Pas question donc de profiter de la promotion et de partir après quelques mois seulement.

De toute façon, vous n'encaisserez les intérêts qu'une seule fois par an, sauf, bien sûr, si vous clôturez le compte. Enfin, une fois la promotion terminée, le taux du super livret s'affaiblit considérablement pour revenir au taux de base qui tourne aux alentours du livret A.

Alors que faire ?

Il faut voir le super livret comme un outil pour accélérer votre épargne, plutôt que de le considérer comme un véritable livret d'épargne à long terme.

Il faut aussi prendre en compte que plus votre capital sera important et plus le super livret sera avantageux.

Vous pouvez aussi répartir votre capital sur plusieurs super livrets, pour obtenir différents avantages et jouer sur la concurrence en profitant des diverses offres : temps de promotion plus long, plafond d'épargne plus élevé, etc.

Si au contraire votre épargne est plutôt faible, mieux vaut vous tourner vers d'autres types de placements qui vous apporteront un meilleur rendement long terme (ex : assurance vie multi support).


A découvrir

Sylvain March

Trader Indépendant depuis 2008, Sylvain March est rédacteur financier pour différents journaux économiques.

Il a voyagé 2 ans autour du monde avec son portable sous le bras, en passant ses ordres à la terrasse des cafés.
Revenu en France, il est devenu formateur en Bourse pour partager son expérience, et propose sur son blog des formations simples et concrètes pour devenir meilleur investisseur.

Découvrir son blog de bourse ici : www.en-bourse.fr