Superéthanol E85 : un arrêté étend l'homologation des boîtiers de conversion

65 centimes
L'éthanol coûte moins de 65 centimes à la pompe.

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé du bioéthanol mais une fois n’est pas coutume, l’initiative ne vient pas de moi aujourd’hui. C’est un décret gouvernemental paru la semaine dernière au journal officiel qui m’a donné l'idée de ce sujet.

Rouler à l'éthanol pour faire des économies

Désormais, 9 voitures à essence sur 10 peuvent officiellement rouler à l'éthanol, alias super E85. Le décret gouvernemental assouplit en effet les règles d’homologation des boîtiers éthanol, et augmente considérablement le nombre de véhicules qui peuvent se faire équiper. Cela tombe bien : vendredi dernier, je vous expliquais que les prix du carburant risquaient de continuer à augmenter dans les prochains mois.

Or, l'éthanol, en ce moment, coûte moins de 65 centimes d’euro à la pompe. En revanche, votre voiture consommera en moyenne 20% de carburant supplémentaire. Résultat, pour une voiture essence qui parcourt 25.000 kilomètres par an, l’économie réalisée au bout d’un an est de 1.000 euros. Quand on sait qu’un boîtier homologué, pose comprise, revient à 750 euros, le calcul est vite fait.

Équiper sa voiture essence

Par ailleurs, il est aussi possible d’équiper soi-même sa voiture essence d’un boîtier. Mais vous ferez alors l’impasse sur l’homologation. Ces boîtiers vendus sur Internet démarrent à 150 euros. Enfin, vous pouvez faire le test d’ajouter de l'éthanol dans le réservoir de voiture essence, bien sûr pas diesel.

Personnellement, ma voiture qui a 260.000 kilomètres au compteur roule avec 100% d’éthanol sans problème, seul le démarrage à froid est parfois un peu difficile. Côté voitures neuves, plusieurs constructeurs ont annoncé de nouveaux modèles compatibles éthanol de série, à partir du mois de juin.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).