Pourquoi faire gérer sa copropriété par un syndic professionnel ?

15 %
On estime, en France, à près de 15% la part des immeubles ayant des
difficultés financières

Si, comme la très grande majorité des Français, vous résidez en appartement, un syndic a nécessairement été nommé au sein de votre immeuble pour gérer la copropriété. Ce syndic peut être, soit non-professionnel, soit un syndic professionnel. Recourir à un syndic professionnel présente des avantages non négligeables. En tant que représentant légal de la copropriété, il vous apporte des garanties juridiques et financières, la garantie d’une bonne tenue des comptes de la copropriété, une expertise dans un domaine très technique et des conseils avisés du fait d’une expérience significative en gestion de copropriété.

Le syndic : à quoi sert-il ?

Le syndic joue un rôle clé dans la gestion de la copropriété : il permet de mettre en œuvre les décisions prises lors des assemblées générales de copropriétaires. L’assemblée générale des copropriétaires est une instance essentielle au bon fonctionnement de la copropriété et qui regroupe le conseil syndical (les copropriétaires élus pour suivre la gestion de l’immeuble), les autres copropriétaires (en personne, par le biais d’une procuration ou par bulletin de vote par correspondance depuis le 2 juillet 2020) ainsi que le représentant du syndic. Le syndic est donc un tiers de confiance qui simplifie la vie des copropriétaires en gérant la copropriété.

Dans ce cadre, c’est le syndic de copropriété qui va mandater les entreprises pour faire des travaux, par exemple, et en suivre le bon déroulement. Le syndic a également un devoir de conseil, juridique ou de gestion, en accompagnant les copropriétaires dans leurs démarches de valorisation de leur patrimoine (aménagements, améliorations…). Le syndic est chargé aussi de la gestion des conflits qui peuvent survenir, par exemple lorsqu’un des copropriétaires ne paye pas ses charges.

Et ce n’est pas tout : le syndic se charge justement de collecter ces charges, qu’elles soient appelées dans le cadre du budget de fonctionnement ou à titre exceptionnel (travaux votés en assemblée générale) permettant le bon fonctionnement de la copropriété.

Une gestion ad hoc pour une copropriété en bonne santé financière

Le principal intérêt d’un syndic de copropriété professionnel est bien évidemment sa capacité à mobiliser tous les métiers de la gestion, et notamment la comptabilité. Une copropriété mal gérée peut rapidement se retrouver en difficulté financière. Ce n’est pas un cas rare : on estime, en France, à près de 15% la part des immeubles ayant des difficultés financières plus ou moins importantes. Malheureusement, lorsque cela arrive, redresser la barre peut être compliqué : les travaux ne peuvent plus être réalisés et les dettes s’accumulent.

En plus du suivi des travaux, des sinistres et des procédures, prévenir ces risques est l’un des rôles du syndic professionnel. Le syndic de copropriété va, par exemple, anticiper les travaux à venir et les budgétiser. Grâce à son réseau, il pourra faire des appels d’offres pour obtenir auprès des prestataires les meilleurs prix. Sur le long terme, ces interventions diminuent certains coûts d’entretien ou des frais exceptionnels (ravalement de façade, réparation de toit…).

 Ce rôle de gestionnaire n’est pas seulement propre au métier de syndic, mais c’est aussi une obligation légale depuis 2015. Une obligation qui revient à tout syndic, qu'il soit bénévole ou professionnel. Ceci étant, un syndic professionnel sera bien mieux armé et préparé pour assumer cette charge de gestion de copropriété.


A découvrir