Le taux de chômage en baisse s'établit à 8,5%

0,2
Le taux de chômage a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre 2019

Le taux de chômage a poursuivi sa baisse au deuxième trimestre et s'établit à 8,5% malgré une modeste croissance. Il s'agit d'un plus bas niveau depuis début 2009

Bonne nouvelle pour l'économie du pays : le taux de chômage a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre pour s'établir à 8,5% de la population active en France entière (hors Mayotte), poursuivant sa tendance à la baisse, selon les chiffres publiés par l'Insee mercredi 14 août 2019.

En France, il y a 2,52 millions de chômeurs

Premier constat de l'institut de statistiques, il s'agit d'un plus bas niveau depuis début 2009, comme au trimestre précédent. Au total, la France hors Mayotte compte 2,52 millions de chômeurs. Sur la seule France métropolitaine, le taux de chômage baisse aussi de 0,2 point et s'établit à 8,2%, ce qui représente 2,4 millions de chômeurs, soit 66.000 chômeurs de moins sur le trimestre.

Sur un an, le taux de chômage pour la France entière (hors Mayotte), mesuré par ll'Insee selon les normes du Bureau international du travail (BIT), recule de 0,6 point. Et la baisse pourrait même se poursuivre pou la fin 2019. Dans sa note de conjoncture trimestrielle, l'Insee a en effet prévu que ce taux parvienne à 8,3% fin 2019. Pour rappel, le taux de chômage est passé sous la barre des 9% depuis le 4e trimestre 2018 et poursuit une lente décrue depuis mi-2015

Entre avril et juin, toutes les tranches d'âge bénéficient de la baisse

Dans le détail, le chômage de longue durée, c'est-à-dire les chômeurs qui déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an, diminue de 0,1 pt par rapport au 1er trimestre et -0,4 pt sur un an, à 3,2%. En outre, entre avril et juin, toutes les tranches d'âge bénéficient de la baisse : -0,6 pt pour les 15-24 ans, -0,2 pt pour les plus de 50 ans et les 25-49 ans.

Le gouvernement s'est donné l'objectif d'un taux à 7% d'ici la fin du quinquennat, dont il se rapproche doucement. "Les réformes du gouvernement portent leurs premiers fruits pour nos concitoyens", s'est félicité la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dans un communiqué diffusé sur Twitter, citant "les transformations du Code du travail, de l'apprentissage et de la formation professionnelle".

Au final, la France s'inscrit dans la dynamique européenne: dans la zone euro, le chômage était au plus bas depuis 11 ans à 7,5% en juin et ne cesse de reculer depuis septembre 2016.


A découvrir