Taxe à 75% : les clubs de football pros en grève

Pour l'année 2013, le joueur du PSG Zlatan Ibrahimovich doit percevoir
14 millions d'euros de salaire.

S'il est une profession dans laquelle il eut été difficile d'imaginer une grève, c'est bien dans le football, la dernière remonte à 1972, rapporte Le Figaro. Hé bien voilà qui fait. Ils vont se mettre en grève le week-end du 30 novembre afin de protester contre la taxe à 75%. La rumeur n'était donc pas fondée puisqu'elle laissait entendre que cette grève pourrait avoir lieu dès le week-end prochain, 2 et 3 novembre. C'est donc à l'unanimité que les présidents des clubs de football professionnels ont voté cette grève après l'assemblée générale de l'Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF). Ce sera donc le 30 novembre, 15e journée de Ligue 1 (PSG-Lyon, Monaco-Rennes, Marseille-Montpellier) et la 16e journée de Ligue 2.

Une rencontre avec Hollande

Cette grève des clubs pros a évidemment pour but de mettre la pression à François Hollande lui qui avait promis pendant sa campagne une taxe sur les hauts revenus. Et l'annonce ce jeudi 24 octobre n'est pas anodine non plus. En effet, à demande de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, une rencontre a été fixée au 31 octobre entre François Hollande, la ministre des Sports Valérie Fourneyron et les présidents des clubs de football français. Au cours de cette discussion ils devraient se mettre d'accord sur les modalités de cette taxe et les clubs d'exprimer leurs refus et pour certains les difficultés financières que cela risque d'engendrer.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.