La taxe du jour : 1 euro sur les billets d'avion à Roissy (Paris-CDG)

1,7 MILLIARD €
Le coût de la liaison express Paris - CDG devrait atteindre 1,7
milliard d'euros environ.

Construire des transports en commun, ça coûte cher... et il faut trouver l'argent quelque part. Pourquoi pas dans les poches de voyageurs ? C'est l'idée qu'a eu le gouvernement pour financer la nouvelle ligne de train "CDG Express" qui devrait relier l'aéroport Charles-de-Gaulle à Paris Gare de l'Est en 20 minutes. L'idée d'une taxe pour financer le projet avance effectivement à grands pas.

Arrivées, départs... tous les voyageurs mis à contribution (même ceux qui ne vont pas à Paris)

L'aéroport Charles-de-Gaulle, avec ses 60 millions de voyageurs par an, est une véritable mine d'or : une simple contribution qui devrait passer quasiment inaperçue sur le billet d'avion pourrait rapporter gros. Un peu comme le fit Christian Martin (Claude Rich) sur le dos de Bertrand Barnier (Louis de Funès) dans le film Oscar de 1967. Rappelez-vous : sans le dire, il a augmenté d'un franc le prix des poignées de porte vendues par la société où Bertrand Barnier est comptable et, comme elle en avait vendu 64 723 000, il a de fait récupéré 60 millions de francs. L'histoire se complexifie par la suite.

Sans doute inspiré par ce film culte, le gouvernement va mettre en pratique cette technique pour récupérer de l'argent et financer son projet de liaison Paris Gare de l'Est - CDG. Sur chaque billet d'avion au départ ou à l'arrivée de Roissy Charles-de-Gaulle, une taxe d'environ 1 euro sera prélevée. Par an, le gouvernement vise à récupérer ainsi entre 35 et 40 millions d'euros (la taxe n'étant pas exactement de 1 euro mais légèrement moins élevée).

Un projet trop cher par rapport aux recettes

Ainsi faisant, le gouvernement et les promoteurs du projet espère complet un trou dans le budget : la ligne, qui devrait avoir un départ toutes les 15 minutes, va coûter 1,4 milliard d'euros plus 280 millions pour le matériel roulant. Une somme conséquente que le prix prévu pour le billet ne suffirait pas à couvrir.

Ce n'est pas faute d'avoir placé la barre haute : le projet prévoit qu'un ticket pour faire Gare de l'Est - Aéroport revienne à 27 euros par personne... soit légèrement moins cher qu'un voyage en taxi.

Les JO de Paris 2024 en ligne de mire

La taxe, si elle devient réalité, devrait entrer en vigueur dès 2017 pour toutes les compagnies aériennes (donc tous les passagers puisque les compagnies vont reporter ce coût sur les billets d'avion). Or la ligne CDG Express ne devrait être terminée qu'en 2023 selon le projet, soit 6 ans après. Au total, ce sont entre 120 millions et 240 millions d'euros (en fonction des estimations) que cette taxe pourrait rapporter avant l'ouverture de la liaison.

Mais le gouvernement a une bonne raison pour ajouter un peu de beurre dans les épinards du projet : il veut que la ligne soit opérationnelle absolument avant 2024 année des Jeux Olympiques pour lesquels Paris est une des villes candidates. Si jamais elle obtient l'organisation des JO 2024 et que le chantier a du retard, ce serait une très mauvaise publicité...


A découvrir