On va taxer les écrans d'ordinateur, mais pas les Picasso...

0 %, taux d'imposition des oeuvres d'art en France (ici, un Picasso au
MoMa de New York), non soumises à l'ISF, quel que soit leur valeur.

Le Mougeon, est un animal hybride, croisement entre un mouton destiné à être tondu et un pigeon animal connu pour sa passivité, sa crédulité et son sens du sacrifice particulièrement développé.

Cet été sera pour nous tous contribuables le grand moment ou nous deviendrons tous plus ou moins, contraints et forcés les mougeons de la grande « taxapocalypse ».

D'accord, les finances publiques ne vont pas bien et il faut faire des efforts, « tous ensemble, tous ensemble, tous ensemble ouais, ouais… »

Mais j'ai un problème, un gros problème, en fait je suis furieux, je vais vous expliquer pourquoi, mais avant un petit préalable.

Je fais partie de ces gens pragmatiques, de droite comme de gauche qui sont pour l'impôt qui permet d'assurer un état viable, des services publics dignes et bien sur les tâches régaliennes de rigueur.

Encore un fois, ce qui était prévisible se produit. Qu'est-ce qui était prévisible? Les augmentations d'impôts !
La Cour des Comptes vient à peine de rendre son rapport que la liste des impôts qui vont augmenter ne cesse de s'allonger.

Des réductions de dépenses bien sûr, il en est question. On va par exemple baisser la dotation en post-it à la sous-préfecture de Sarlat … (très belle ville Sarlat).

Un deuxième grand principe de nos gouvernants est l'égalité de tous devant l'impôt tout en sachant que certains sont plus égaux que d'autres, exemple qui concerne les classes moyennes et les « gens d'en bas », c'est à dire nous, les mougeons.

Les objets d'art… l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super, sauf que l'art est tout sauf populaire. Je comprends que la Joconde soit derrière une vitre blindée enfermée dans un bâtiment appelé Musée dont il faut payer l'entrée !

L'Opéra Bastille brille lui aussi par son côté populaire ! Toutes les semaines d'ailleurs c'est un regroupement de milliers de gens populaires c'est bien connu. Mais c'est beau l'Opéra. Passons que ça coûte une fortune chaque année au contribuable, pardon, au mougeon, mais les riches aussi ont droit à des divertissements. D'ailleurs retenez bien, l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super. Il faut être pour l'art.

Mais tout ça n'est qu'un hors d'œuvre face au reste. Le reste c'est quoi?

C'est simple :
L'art est la niche fiscale par excellence. Nous autres mougeons pouvons tous acheter un « Picasso », un « Monnet » ou encore un « Toffolli » pour plusieurs millions d'euros, ou parfois même dizaines, et plus rarement centaines de millions d'euros. Mais répétez avec moi, l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super.

Lorsque vous faites partie des classes populaires propriétaires d'un Picasso à 45 millions d'euros, cela ne rentre même pas dans l'assiette taxable de l'ISF. C'est NORMAL, car l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super.
Il faut aimer l'art.

Moi je pense qu'il faudrait taxer l'art sur la base de la valeur déclarée à la compagnie d'assurance, mais bon… j'ai un esprit chagrin trop orienté « anti riches » primaire sans doute.

Un autre truc, qui concerne les classes populaires, c'est la défiscalisation en « Girardin industriel ». Alors ça c'est absolument merveilleux comme truc pour le peuple de mougeons. Bon c'est vrai, il faut gagner quelque centaines de milliers d'euros net par an, mais c'est le cas de tout le monde bien sûr.

Si vous achetez trois voitures qui seront immatriculées et louées dans les Dom-Tom, en gros vous ne payez pas d'impôts. C'est génial !

Par contre nous autres les petits mougeons, sans grade et sans fortune, lorsque nous achetons notre résidence principale avec un crédit sur 25 ans (je sais de quoi je parle) nous payons des droits d'enregistrement, des frais d'hypothèque, des droits de mutation, des émoluments de notaire, une taxe foncière qui augmente tous les ans, une taxe d'habitation qui augmente tous les ans, de la TVA sur nos charges de copropriété qui augmentent tous les ans (là aussi je sais de quoi je parle et je pense que vous aussi sans doute).

Mais je suis négatif… pour nous les mougeons, le gouvernement « juste » de la gauche du Président « normal », pense à nous et nous refile trois clopinettes sous la forme d'une « prime » rentrée et … et … et puis c'est tout.
Mais ce n'est pas ça qui m'énerve, ce qui m'énerve le plus c'est qu'ils veulent faire payer ceux qui osent dire qu'ils n'ont pas la télé. Si vous n'avez pas la télé vous avez au moins un ordinateur. Donc si vous possédez un abonnement Internet, c'est que vous avez un PC. Donc il va falloir payer la redevance tél酠parce que l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super… et la télé c'est la culture par extension.

La télé ?! Des programmes et de l'information qui servent à fabriquer le consentement du mougeon moyen. Vous pouvez imaginer ce que je pense de la télé, puisque je n'en ai pas.
Hélas, j'ai commis le crime d'avoir un ordinateur.
On doit être au moins 5 % dans ce pays à oser vivre sans télé, ce qui fait de nous d'horribles criminels qui tentent de se soustraire à la redevance audiovisuelle.

L'une de nos dernières libertés est d'acheter ce que l'on veut ou pas et ce faisant, de soutenir ou pas par son achat, une entreprise, un service ou tout autre chose.
Je n'aime pas les fouteux millionnaires qui du volant de leur Ferrari immatriculée en Andorre et fiscalisés en Angleterre n'ont que mépris pour les mougeons qui les regardent. Donc je ne veux pas de télé pour les voir. Je ne veux pas acheter de billet pour aller au stade.

Je n'aime pas les présentateurs télé au sourire Colgate et aux salaires de pédégés du CAC avec parachute dorés qui nous servent des émissions de plus en plus débiles et de plus en plus « trash », pour mieux vendre du « temps disponible de cerveau à Coca » comme l'a si « joliment » résumé son métier l'ex-PDG de TF1.

Etre un mougeon, je n'ai pas le choix, comme vous, je suis volontaire d'office comme on dit à l'armée. Mais je voulais conserver mon temps de cerveau disponible pour moi, ma femme et mes enfants. Mais désormais je devrai payer quand même pour une télé que je ne regarde pas, parce que l'art c'est beau, l'art c'est bien, l'art c'est super.

Alors je ne paierai pas cette nouvelle redevance sur les écrans d'ordinateur. J'en fais une affaire de principe (à 125 € par an tout de même). A la rentrée je résilie mon abonnement Internet, je n'utiliserai que l'abonnement « illimité » de mon mobile qui peut faire modem. Et toc !!


A découvrir

Jean-François Faure

Jean-François Faure est le président d'AuCOFFRE.com. Il a fondé ce service en ligne de placement en or physique avec garde en coffres car l'or physique est pour lui le meilleur produit d'épargne pour sécuriser son patrimoine.

Il a publié un livre intitulé L'or, un placement qui (r)assure pour guider les épargnants. Véritable militant, Jean-François Faure a créé et promeut le label Clean Extraction afin de développer une exploitation aurifère respectueuse de l'environnement et des hommes.