Taxe Foncière : +32 % en cinq ans à Lille, +14 % en moyenne

16 %
La taxe foncière avait augmenté de 16 % entre 2009 et 2014 en France.

Le journal Le Parisien dévoile en exclusivité le 12 octobre 2017 l’augmentation de la Taxe Foncière en France sur les 5 dernières années. Le quotidien a pu obtenir les chiffres de l’Observatoire annuel des taxes foncières qui est réalisé chaque année par l’UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers). Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a explosé en quelques années.

La taxe foncière en hausse de 14 % entre 2011 et 2016

Alors que les propriétaires immobiliers de la France entière s’apprêtent, si ce n’est pas déjà fait, à payer leur taxe foncière 2016 (la date limite pour le paiement est fixée au 16 octobre 2017 par courrier et au 21 octobre 2017 par Internet), l’UNPI enfonce le clou avec ces données qui montrent que la taxe foncière a explosé sur la période 2011-2016.

Comme le dévoile Le Parisien, la hausse est généralisée puisque, selon les données de l’UNPI, la taxe foncière a grimpé de 14 % en moyenne en France en 5 ans. L’Union nationale des propriétaires immobiliers, interrogée par Le Parisien, précise néanmoins que sur la période 2009-2014 la hausse avait été de 16 %. La situation s’améliore mais la taxe foncière continue donc d’augmenter.

Lille mauvaise élève, Saint-Etienne première de la classe

Les données de l’UNPI publiées par Le Parisien dévoile également un petit classement des villes où la taxe foncière a le plus et le moins augmenté sur la période 2011-2016. Ce sont les propriétaires de Lille qui ont été les moins chanceux : la taxe foncière y a augmenté de 32,24 % en 5 ans, loin devant la deuxième au classement, Argenteuil (Val-d’Oise) avec son augmentation de 23,30 % et Nantes, médaille de bronze des augmentations selon l’UNPI et LE Parisien, avec une hausse de 20,43 % de la taxe foncière.

Inversement, Asnière (Hauts-de-Seine) n’a fait augmenter sa taxe foncière que de 7,5 % sur la période, Nice que de 6,5 % et Saint-Etienne que de 6,4 %, selon l’UNPI, la hausse la moins élevée de France.


A découvrir