La France va taxer les GAFA dès décembre 2020... vous allez payer !

400 MILLIONS €
La taxe GAFA devrait rapporter 400 millions d'euros d'impôts à la
France.

La crise de la Covid-19, mais également des conflits avec les Etats-Unis en termes de taxes, a permis au GAFA de bénéficier d’un sursis : le gouvernement français a mis en suspend la question de la taxation des revenus des géants du numérique. Du moins, jusqu’à présent : Bruno Le Maire a confirmé, dimanche 18 octobre 2020 sur France 3, que la taxation aura bien lieu.

Les négociations avec l’OCDE ont « échoué »

Interrogé sur France 3 dans l’Emission Politique dimanche 18 octobre 2020, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a expliqué que la taxation des revenus des géants du numérique, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) en étant la première cible, sera bien mise en place en 2020. Très précisément, explique le ministre, « en décembre prochain ».

La taxe GAFA refait donc surface après avoir été suspendue « le temps que la négociation de l’OCDE aboutisse », a déclaré Bruno Le Maire. Mais « cette négociation a échoué ». « La France doit être fière d'être l'un des premiers pays en Europe, avec l'Espagne, avec l'Italie, avec l'Autriche à percevoir une taxation juste sur les gens du digital. »

Le consommateur va payer la taxe GAFA

Si cette taxe, véritable serpent de mer du gouvernement, est donc de nouveau à l’ordre du jour, ça ne va profiter qu’au gouvernement qui percevra quelques millions d’euros d’impôts de plus. Une aubaine, la crise économique ayant fait exploser les dépenses à mesure que les divers plans de soutien ont été annoncés. Le plan France Relance, à lui seul, coûtera près de 100 milliards d’euros… et son budget pourrait bien être augmenté à la suite de la deuxième vague.

Sauf qu’il est probable que ce soient, au final, les Français qui paieront cette taxe. Dès l’annonce de sa possible entrée en vigueur, de nombreux géants du numérique ont déclaré qu’il en répercuteraient les coûts sur leurs clients Français. C’est le cas d’Amazon, notamment, qui devrait augmenter sa commission sur les entreprises utilisant ses services en France.

Ces dernières auront toutefois le loisir d’augmenter leurs propres prix en conséquence… et donc répercuter la hausse de cette taxe GAFA sur le client final, les consommateurs français.


A découvrir