Comment la technologie modifie les soins de santé, sous l'effet de la pandémie ?

50 MILLIARDS €
La pandémie pourrait coûter plus de 50 milliards d'euros à la Sécurité
sociale.

Les soins de santé se modernisent depuis de nombreuses années. Alors que certains établissements de santé se digitalisent plus rapidement que d'autres, la plupart ont fait des progrès significatifs dans l''utilisation des technologies.

Pourtant, malgré les mesures prises pour numériser les flux de travail, les répercussions de la pandémie amènent de nombreux professionnels de santé à se demander s'ils ont assez anticipé l'adoption de nouvelles technologies pour améliorer la qualité, l'efficacité et la sécurité des soins aux patients.

Ces derniers mois, la plupart des systèmes de santé ont ainsi passé en revue les politiques, les procédures, les processus et les systèmes pour voir s'ils facilitent ou entravent la saisie, l'analyse et la distribution des données en temps réel. Nombre d'entre eux commencent à accélérer les mises en œuvre technologiques prévues ou s'efforcent d'étendre des solutions déjà déployées pour prendre en charge des cas d'utilisation supplémentaires. Toutefois, la vitesse à laquelle le changement est nécessaire continue de dépasser la vitesse à laquelle le changement se produit réellement.

Déploiement de la technologie pour un effet immédiat

Les équipes de soins de santé ont été mobilisées et les flux de travail cliniques ont été automatisés en un temps record pour résoudre certains des problèmes systémiques démultipliés par la pandémie. Ces expériences nous ont appris comment la communauté médicale peut utiliser la technologie pour améliorer la gestion de son personnel, de ses patients, de ses biens et de ses installations :

Gestion du personnel

Tout type d'événement qui touche une majorité de la population peut avoir des répercussions sur la capacité des hôpitaux et mettre à rude épreuve les ressources.

Fournir aux personnels des terminaux mobiles permet d'« étendre » le personnel sans nécessiter une présence physique. En effet, les terminaux mobiles permettent une communication et une collaboration en temps réel, avec des collègues géographiquement dispersés, par le biais de messages écrits ou audio. Ces dispositifs contribuent également à accroître l'efficacité du personnel de soins en leur permettant d'accéder aux dossiers des patients sur le lieu de soins afin de les mettre à jour en temps réel sans avoir à se rendre à un poste de soins infirmiers.

Gestion des patients

Munir les patients d'un bracelet à code-barres lors des admissions garantit une identification positive lors de l'administration des médicaments et du traitement. Le bracelet peut être scanné à l'aide d'un terminal portable pour récupérer et mettre à jour automatiquement les dossiers avec l'emplacement actuel du patient chaque fois qu'il est déplacé. Une autre solution consiste à apposer des étiquettes d'identification par radiofréquence (RFID) sur le bracelet, afin de le rendre visible, par des lecteurs et solutions RFID à grande échelle ou des systèmes de localisation en temps réel (RTLS) pour vérifier la localisation des patients. D'autres types de technologies de surveillance à distance, tels que les dispositifs "Internet of Things" (IoT) qui surveillent les signes vitaux, peuvent être mis en œuvre pour alerter le personnel sur les changements de statut urgents et minimiser le contact direct avec les patients pour les contrôles de routine. Quant aux outils d'intelligence artificielle (IA), ils peuvent aider au triage à distance afin de mieux orienter les actions de soins aux patients avant qu'ils n'entrent dans un établissement.

Gestion de laboratoires

La responsabilité commence au moment de la collecte des échantillons. Des étiquettes à code-barres ou RFID peuvent être apposées sur chaque échantillon pour accroître la précision grâce à l'identification positive du patient, au suivi et à la saisie des résultats des tests dans le dossier du patient. Des imprimantes mobiles synchronisées avec des ordinateurs mobiles peuvent faciliter la tâche après un scannage rapide du bracelet du patient pour récupérer et alimenter les données de l'étiquette. Une fois que le technicien de laboratoire a scanné le code-barres pour récupérer le dossier d'un patient et saisir les résultats des tests, des notifications peuvent être envoyées à l'équipe de soins pour qu'elle puisse prendre des mesures supplémentaires si nécessaire.

Gestion du matériel

Les lits, les fauteuils roulants, les pompes à perfusion, les respirateurs et les moniteurs cardiaques sont toujours très demandés. L'apposition d'étiquettes RFID sur chaque équipement peut faciliter l'identification de l'emplacement des ressources disponibles.

Gestion des stocks

La gestion des stocks est depuis longtemps un problème qu'il devient plus facile de résoudre avec les bonnes étiquettes, les processus de gestion des emplacements et les dispositifs de lecture des codes-barres. Si le personnel scannait l'emballage à chaque fois qu'un article est utilisé - qu'il s'agisse d'un masque, d'un flacon de sang, d'un dispositif médical ou d'un médicament - et entrait la quantité utilisée, alors la précision du système de gestion des stocks améliorerait automatiquement l'utilisation (et l'accès) des consommables dans un service, un hôpital ou l'ensemble du système de santé.

Ces mêmes technologies peuvent être utilisées pour se conformer aux exigences gouvernementales en matière de rapports, comme la directive de l'Union européenne sur les médicaments falsifiés, ou pour signaler les articles en voie d'expiration.

Gestion des approvisionnements

Le fait que le personnel scanne les articles chaque fois qu'ils sont utilisés permet de mieux contrôler les stocks en amont afin d'alerter les équipes d'achat lorsque les stocks sont épuisés ou même pour déclencher une nouvelle commande automatique. Ces informations peuvent également aider à identifier les surstocks et à réduire les achats inutiles.

La mise en œuvre de système RTLS, des codes-barres ou d'autres outils de suivi et de traçabilité tout au long de la chaîne d'approvisionnement permettra ainsi de confirmer l'état d'une commande en temps réel et d'alerter les membres de l'équipe de soins en cas de problèmes.

Si le système de santé utilise déjà des ordinateurs mobiles, des imprimantes, des lecteurs de codes-barres, des technologies RFID ou des solutions RTLS, il faudra peut-être simplement adapter les solutions pour étendre leur applicabilité à des flux de travail supplémentaires. Pour ceux qui passent à des solutions de mobilité, mettre à jour les politiques et procédures afin d'y intégrer ces outils technologiques, puis organiser la formation appropriée est indispensable. Donnez au personnel des instructions claires sur la manière de désinfecter en profondeur tous les appareils (partagés ou non), de sécuriser les appareils pour protéger la vie privée des patients et d'optimiser toutes les applications de communication, de collaboration et de flux de travail.


A découvrir

Thierry Vasseur

Thierry Vasseur est Président France de Zebra Technologies  (NASDAQ : ZBRA), une entreprise internationale qui propose des technologies qui mettent l'accent sur les ressources, les salariés et les transactions d'une entreprise. Il participe au développement de l'entreprise en accompagnant le fabricant d'imprimantes à code-barres, fiable et de confiance, à devenir une entreprise spécialisée dans le secteur des technologies de traitement de l'information et de la gestion de la chaîne d'approvisionnement.