Téléphonie : vers une hausse des prix en France ?

40 %
En France 40 % des abonnements à la téléphonie mobile ont la 4G.

Forfaits à 5 euros, 10 euros, promotions, ventes-privées… les opérateurs français sont devenus les rois du téléphone pas cher. Une situation qui dure depuis 2012 lorsque Free Mobile est arrivée sur le marché et qui a causé une chute des prix de la téléphonie mobile et fixe. Au point qu’en France les forfaits sont les moins chers du monde.

2018 : l’année de la fin de la guerre des prix ?

Les Français pourraient avoir une mauvaise surprise : 2018 pourrait être l’année de la fin de la guerre des prix dans le secteur de la téléphonie. C’est en tout cas ce que croient les analystes du cabinet Raymond James qui estiment que les opérateurs pourraient tenter de faire remonter les prix de leurs services.

Outre renflouer leurs marges, ces augmentations se justifieraient par les investissements de plus en plus coûteux pour déployer la fibre optique, la 4G et, bientôt, la 5G. Avec l’État qui se désinvestit de plus en plus afin de faire des économies, les opérateurs ont besoin de plus en plus d’argent pour tenir leurs délais.

Une mauvaise nouvelle… qui n’en est peut-être pas une

Si personne ne sait réellement ce que feront les opérateurs et, surtout, s’ils augmenteront effectivement les prix, la décision pourrait être à double tranchant. Certes, la fin de la guerre des prix leur permettra, à terme, d’augmenter leurs revenus… mais avant ça ils risquent de perdre des clients.

En effet la loi prévoit qu’en cas d’augmentation du prix du forfait un client peut changer d’opérateur sans frais, sans payer de frais de résiliations et ce dans les 4 mois qui suivent l’augmentation. De quoi libérer de leurs engagements de nombreux français qui pourraient en profiter pour faire quelques économies.


A découvrir