Télétravail : 4 conseils pour être efficace

80 €
Il est possible de trouver un écran d'ordinateur de 22 ou 24 pouces
pour 80 euros.

Puisque nous sommes repartis pour un tour gratuit de confinement, et que le télétravail est fortement recommandé pour tous ceux qui peuvent, je vais vous donner quelques trucs qui devraient vous simplifier la vie.

Petit 1 : qui dit télétravail, dit ordinateur

Si vous n’êtes pas ou mal équipé, oui, l’achat d’un ordinateur d’occasion est une bonne solution. Tous mes enfants sont équipés de super portables achetés sur le Bon Coin pour parfois le quart de leur prix neuf. Et ils fonctionnent parfaitement bien.

Petit 2 : qui dit télétravail, dit écran

Je veux dire, écran en plus. Pour 80 euros en cherchant bien, vous pouvez acheter un écran d’ordinateur de 22 ou 24 pouces, d’une résolution de 1920x1080. En doublant votre surface d’affichage, vous allez gagner énormément de temps, et donc, gagner en confort, c’est prouvé.  

Petit 3 : Il faut pouvoir imprimer pour travailler

Mais imprimer sur une jet d’encre, avec des cartouches d’encre à 30 euros qui fondent comme neige au soleil, il n’en est pas question. Là encore, sans chercher trop longtemps, vous trouverez des imprimantes laser, noir et blanc, à moins de 100 euros. Personnellement, j’en ai acheté une reconditionnée en avril dernier pour... 40 euros. Elle était encore dans son emballage avec des scotchs de protection orange partout. Son toner coûte 15 euros, et permet d’imprimer 3.000 pages. Imbattable.

Enfin petit 4, la connexion internet

Une connexion ADSL, même partagée à plusieurs, convient parfaitement pour du télétravail. En revanche, pas question de jeux en réseau derrière, ni de visioconférences. Pour cela, utilisez la connexion de votre téléphone mobile. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).