Télétravailleurs, la Barbade vous dit « bienvenue »

10 %
Le tourisme procure à la Barbade 10% de son PIB directement.

L’île-État de la Barbade, dans la mer des Caraïbes, souhaite accueillir des télétravailleurs étrangers pour des séjours de douze mois maximum.

Des séjours longs, une piste pour relancer le tourisme dans certains pays

Télétravailler depuis chez soi, c’est bien, mais travailler depuis une île tropicale, où le coût de la vie est moindre, est doublement agréable. À l’heure où l’épidémie de Covid-19 se poursuit, certains gouvernements songent à faire venir des étrangers qui resteraient plus longtemps. Au bout du compte, l’économie de leur pays est gagnante : les étrangers en provenance de pays développés sont habitués à un plus grand confort et prennent des locations bien plus chères que les nationaux. Et par leur consommation quotidienne (restaurants, divertissements…), également plus importante que celle des nationaux, ils leur assurent un revenu, participent au maintien des emplois et procurent des rentrées fiscales aux finances publiques du pays.

C’est avec cette idée en tête que Mia Amor Mottley, le Premier ministre de la Barbade, une île de 290.000 habitants située dans l’océan Atlantique non loin de la Martinique et de la Guadeloupe, a annoncé le projet de création d’un visa de 12 mois pour ces travailleurs du numérique. Cette initiative, baptisée « Barbados Welcome Stamp », « permettra aux personnes de venir et travailler depuis ici, sur leurs ordinateurs, de façon à ce qu’ils n’aient pas à rester dans leurs pays », a-t-elle déclaré. Le dispositif, en attente d’être officialisé, devrait être ouvert aux ressortissants européens ainsi qu’aux citoyens de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud.

La Barbade accueille à nouveau des touristes

Si le « Barbados Welcome Stamp » n’est pas encore opérationnel, depuis le 12 juillet 2020 la Barbade accueille en revanche à nouveau des touristes. Les vols internationaux sont à nouveau autorisés depuis cette date. Différentes compagnies aériennes en ont déjà programmé depuis la Martinique, Trinidad-et-Tobago, le Royaume-Uni et les États-Unis.

La Barbade est un pays fortement dépendant du tourisme. 26.000 Barbadiens, soit quasiment 1 sur 10, travaillent dans ce secteur. Il procure au pays 10% de son PIB directement, auxquels s’ajoutent 40% assurés via les emplois indirects. Sur les neuf premiers mois de 2019, la Barbade a accueilli 522.583 touristes, un chiffre en hausse de 4,2% par rapport à la même période en 2018.


A découvrir