Orange supprime les chaînes de TF1... sur ses plaquettes

25 %
Les abonnés Orange représentent près de 25% des téléspectateurs du
groupe TF1.

Le conflit qui oppose le groupe TF1 et l’opérateur Orange continue et il semblerait que les abonnés de l’opérateur historique vont en faire les frais. Selon Europe 1, en effet, les chaînes de TF1 seraient sur le point de disparaître des box Internet d’Orange alors que les discussions entre les deux groupes sont à l’arrêt total.

Les 5 chaînes de TF1 disparaissent des documents officiels d’Orange

Europe 1 a, le 12 février 2018, découvert que l’opérateur historique aurait décidé de camper sur ses positions contre TF1 qui lui demande plusieurs dizaines de millions d’euros de plus par an pour qu’il puisse proposer ses chaînes à ses abonnés. En fait, les 5 chaînes du groupe TF1, soit TF1, TMC, TFX, TF1 Cinéma Séries et LCI, auraient tout simplement disparu des plaquettes officielles d’Orange.

Le 13 février 2018 au matin, toutefois, les chaînes étaient encore disponibles pour les abonnés donc la décision de couper le signal n’a pas été prise. Mais la suppression des plaquettes commerciales est une étape importante et un signal clair envoyé à TF1 : si le groupe ne change pas ses prétentions ses chaînes vont vraiment disparaître. Or TF1 ne semble pas enclin à renoncer à ses demandes alors que SFR et Bouygues Telecom y ont accédé.

Vraie menace ou simple coup de bluff ?

Si les deux groupes ne font pas d’efforts l’un envers l’autre, TF1 demandant 100 millions d’euros à Orange qui ne compte pas payer, les deux pourraient y perdre.

TF1, de son côté, pourrait voir son audimat dégringoler : les abonnés Orange représentent près de 25 % de l’audience du groupe en France. Et même si les chaînes sont toujours accessibles via la TNT en branchant la télévision sur un décodeur et à la prise antenne, difficile de croire que l’ensemble des abonnés Orange va faire ce changement.

Orange, lui, perd tout de même la possibilité de vendre des chaînes majeures, notamment TF1 et TMC. C’est donc un argument de vente en moins pour l’opérateur historique, argument qui pourrait faire changer d’opérateur certains abonnés ou bien faire pencher leur portefeuille vers une offre concurrente en cas de nouveau contrat.


A découvrir