Télévision : une majorité de Français veut une redevance universelle

59 %
59 % des sondés se disent par ailleurs satisfaits de l'actuelle grille
de programmes des chaînes publiques, selon le sondage.

Une redevance payée par tous, y compris ceux qui ne possèdent pas de téléviseur chez eux ? Les Français semblent tout à fait favorables à cette idée, actuellement à l’étude.

 

La redevance télé pour tous ?

Aujourd'hui, l'audiovisuel public est en grande partie financé par une contribution - la fameuse "redevance télé" -, actuellement payée par les personnes imposables à la taxe d'habitation occupant un logement équipé d'un téléviseur ou dispositif assimilé. 

Mais il est question d’instaurer, à la place, une redevance universelle, payée par tous les contribuables. L’idée est notamment défendue par le PDG de Radio France, Mathieu Gallet. « Aujourd'hui, la redevance est payée par les personnes qui déclarent posséder un téléviseur, or cela n'a plus de sens compte tenu des modes de consommation des médias actuels, explique-t-il. Une idée pourrait être d'instituer une redevance universelle et automatique, chaque foyer fiscal contribuant à cet effort, comme c'est le cas en Allemagne ou en Suisse ».

65 % des Français sont pour

Or selon une étude Ifop publiée ce dimanche 28 janvier 2018 dans les colonnes du Journal du Dimanche, une majorité des Français, interrogés sur les réformes de l'audiovisuel public, accepterait l'idée de payer cette redevance universelle.

Ainsi 65% des Français sont favorables à ce principe. Seuls 35% sont contre. Sans surprise, une majorité (68%) de ceux qui s'opposent à cet impôt pour tous ne paye pas aujourd'hui de "redevance télé". Et inversement, 70% des personnes interrogées qui veulent d'une redevance universelle paient déjà la contribution à l'audiovisuel public.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.