Tesla : un deuxième trimestre 2021 record

23 millions de dollars
Tesla a perdu 23 millions de dollars comme résultat de ses
spéculations sur le bitcoin.

Tesla a terminé le deuxième trimestre 2021 avec un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars, soit plus du double de son bénéfice du trimestre précédent (438 millions de dollars) et dix fois plus que son bénéfice du deuxième trimestre 2020.

Tesla : le bénéfice net a été multiplié par dix en un an

Après une année 2020 éprouvante (épidémie de Covid-19 oblige, l’usine californienne de Tesla avait été fermée pendant six semaines, ce qui avait limité le chiffre d’affaires du constructeur automobile à 6,04 milliards de dollars), Tesla a terminé le deuxième trimestre 2021 avec un chiffre d’affaires de 11,96 milliards de dollars. Plus important encore, le bénéfice net est ressorti à 1,1 milliard de dollars, soit dix fois le bénéfice net du deuxième trimestre 2020. Et cela, malgré la perte de 23 millions de dollars liée à la spéculation sur le bitcoin.

Au cours de ce dernier trimestre, et c’est important, Tesla a surtout gagné de l’argent en vendant ses voitures et non pas en vendant des crédits écologiques à d’autres constructeurs automobiles, comme cela était le cas avant. Au cours des six premiers mois de 2021, Tesla a donc vendu 386.000 voitures, soit le double de la même période en 2020. Alors que Tesla a augmenté ses prix en 2021, ce sont les voitures les moins chères de la gamme qui lui ont apporté le plus de chiffre d’affaires et de bénéfices en 2021.

Tesla : la pénurie de semi-conducteurs et de batteries pèse sur le rythme de fabrication

Globalement parlant, le tableau n’est pas rose pour Tesla pour autant. La pénurie actuelle de semi-conducteurs ralentit la production et fait grimper les coûts. Au second semestre 2021, la direction de Tesla ambitionne d’accélérer les livraisons de 50% mais reste tout de même prudente, ces dernières restant dépendantes de la disponibilité des composants. Quid de fabriquer ses propres semi-conducteurs ? Acquérir le savoir-faire dans ce domaine et bâtir une ligne de production prendrait 12 à 18 mois, a fait savoir Elon Musk lors d’une conférence téléphonique avec les analystes. La fabrication de puces « maison » n’est donc pas à l’ordre du jour.

Tesla fait aussi face à une pénurie de composants nécessaires à la fabrication de ses batteries électriques. Pour cette raison, le lancement de la fabrication du Cybertruck et du Semi devra attendre 2022. Avant fin 2021, Tesla espère néanmoins lancer la fabrication limitée de la Model Y dans ses futures usines (actuellement en construction) au Texas et dans la banlieue berlinoise.


A découvrir