Tesla : premiers gains en 2020... mais pas grâce à la vente de voitures

700 %
L'action Tesla a augmenté de plus de 700% en un an en 2020.

Le constructeur de voitures électriques fondé par Elon Musk, Tesla, a publié pour la première fois de son histoire des résultats positifs : en 2020, il a gagné de l’argent. Une bonne nouvelle alors que le groupe est valorisé de centaines de milliards de dollars, bien plus que les constructeurs automobiles traditionnels. Sauf que ces gains ne viennent pas… de son activité.

Tesla : 700 millions de dollars de bénéfice net en 2020

Porté par la volonté des gouvernements de changer leur parc automobile pour y ajouter de plus en plus d’électrique, Tesla aura connu une croissance record ces dernières années. Le constructeur a même failli atteindre son objectif de 500.000 voitures vendues en 2020, un record pour le constructeur, et ce en pleine pandémie de Covid-19.

Les bonnes nouvelles s’accumulent : Tesla a même publié un résultat net de 721 millions de dollars sur l’année, une première historique. Le groupe enregistre ainsi sa première année dans le vert, confirmant en théorie sa croissance. Pour les investisseurs, c’est rassurant : avec une capitalisation boursière de 725 milliards de dollars, Tesla avait toujours encaissé des pertes jusque-là.

Mais à y regarder de plus près, si Tesla a gagné de l’argent en 2020… ce n’est pas grâce à ces voitures. Et pour certains, ça peut devenir un problème.

Tesla gagne de l’argent… grâce aux crédits carbone

Si les ventes de Tesla sont relativement hautes, elles ne représente qu’une petite partie du marché : près de 70 millions de voitures ont été vendues en 2020 dans le monde, et ce alors que les ventes ont été fortement réduites à cause de la pandémie. En comparaison, Volkswagen ou encore Toyota ont écoulé plus de 9 millions de voitures… chacun. Pourtant, leur capitalisation boursière est loin d’être celle de Tesla : 82 milliards de dollars pour le premier, 23 milliards pour le second.

Comment Tesla a-t-elle pu finir l’année dans le vert ? En fait, c’est grâce aux crédits carbone. Les autres constructeurs achètent, et ce depuis des années, des crédits carbone à Tesla pour compenser leur production thermique, comme le demande la réglementation mondiale. Pour Tesla, constructeur 100% électrique, c’est une véritable mine d’or qui aurait rapporté 3,3 milliards de dollars durant les 5 dernières années.

La seule année 2020 a pesé pour la moitié de cette somme, Tesla ayant gagné 1,7 milliard de dollars grâce à ces crédits carbone vendus à ses concurrents. De fait, sans cet argent, Tesla n’aurait pas terminé son année dans le vert mais bien dans le rouge, de près d’un milliard de dollars.


A découvrir