Tesla : le « gendarme » américain de la Bourse s'en mêle

420 dollars
Elon Musk s'est dit prêt à racheter les actions Tesla au prix de 420
dollars, soit une surcote de 13,5% par rapport au cours actuel.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l’équivalent américain de l’Autorité des marchés financiers (AMF), vient de lancer une enquête sur la véracité de l’affirmation d’Elon Musk comme quoi il disposerait des 80 milliards de dollars nécessaires pour transformer Tesla en une société par actions non cotée.

Tesla : Elon Musk tweete, le titre bondit de 10%

L’annonce par Elon Musk sur Twitter de son souhait de retirer Tesla de la cote et de transformer l’entreprise en une société par actions non cotée en a surpris plus d’un. Tout d’abord les spéculateurs, qui se sont rués sur le titre, ce qui a résulté en une hausse de 10% sur la seule journée du 7 août 2018. Et pour cause : Elon Musk a annoncé que les actionnaires qui choisiront de ne pas le rester une fois la transformation effectuée pourront se faire racheter leurs titres au prix de 420 dollars… ce qui est très supérieur aux 343 dollars que Tesla valait le matin du 7 août 2018.

Mais une autre partie prenante, et non des moindres, s’intéresse également à cette possible opération : il s’agit de la Securities and Exchange Commission (SEC), le « gendarme » américain de la Bourse. Selon les informations du Wall Street Journal, la SEC a formellement demandé à Elon Musk de s’expliquer sur son choix de faire une telle annonce d’abord sur Twitter, sans avoir fait publier un communiqué via la SEC au préalable, comme l’impose la réglementation.

Tesla : Elon Musk déplore la pression du marché

Dans une lettre aux salariés de Tesla (dont tous sont par ailleurs actionnaires), Elon Musk a expliqué que le fait que Tesla était une société cotée lui imposait de prendre des décisions qui donnent des résultats à court terme, tandis que pour assurer la viabilité de l’entreprise à long terme il aurait fallu prendre d’autres décisions, qui ne se traduiraient pas forcément par des résultats immédiats. Il a néanmoins précisé qu’une fois que Tesla atteindrait « une phase de croissance moins rapide mais plus prévisible », revenir sur les marchés financiers serait une bonne idée.

Mais pour opérer ce retrait de la cote, Elon Musk devra tout d’abord obtenir des garanties fermes de la part de fonds d’investissements qui seraient prêts à prendre en charge les 82 milliards de dollars que vaudraient, au prix de 420 dollars, l’ensemble des actions Tesla disponibles sur le marché. Et, last but not least, une telle opération ne pourrait voir le jour sans l’aval d’une majorité d’actionnaires. Affaire à suivre donc !


A découvrir