TF1 : les abonnés Free aussi menacés d'écran noir ?

13,5 %
L'Etat détient 13,5 % de l'opérateur Orange.

Le conflit entre TF1 et les opérateurs semble prendre une nouvelle tournure en ce début de mois de février 2018 avec un nouvel opérateur, Free, qui s’inquiète de la suite des événements. En cause les demandes de TF1 jugées « extravagantes » par Maxime Lombardini, PDG de Free, ce qui ne manque pas de faire écho à l’affaire opposant TF1 et Orange.

Les abonnés Oranges déjà privés de services premium

Le 1er février 2018 TF1 a appliqué ses menaces : les abonnés de l’opérateur historique Orange n’ont plus accès aux services premium de la chaîne privée comme le Replay. Mais pour l’instant ils peuvent encore voir les chaînes du groupe TF1, dont TF1 et TMC, car aucune décision de justice n’est venue contraindre Orange de couper le signal. Orange s’y refuse d’ailleurs et semble avoir trouvé dans un de ses concurrents un allié.

Le conflit est né après que TF1 a augmenté le prix de la redevance payée par les opérateurs pour diffuser ses chaînes. Altice-SFR a accepté les nouvelles conditions tout comme Bouygues Telecom (ce qui est logique puisque Bouygues Telecom et TF1 appartiennent au groupe Bouygues). Orange et Free, par contre, semblent moins enclins à vouloir payer plus.

Ecran noir pour Orange et Free ?

Maxime Lombardini, PDG de Free, a déclaré au journal Le Figaro que « les demandes de TF1 sont extravagantes! Les discussions sont au point mort. Je suis pessimiste sur la suite. » De quoi lui faire craindre que ses abonnés reçoivent le même traitement que ces d’Orange, à savoir la fin des services premium et une menace d’écran noir.

TF1 se retrouve toutefois en position délicate : si le groupe appliquait ses menaces ce sont plus de la moitié des foyers français qui ne pourraient plus voir ses chaînes, Free et Orange cumulés dépassant les 12 millions d’abonnés. Ce serait un véritable problème qui pourrait faire intervenir les pouvoir publics. Sans compter que CanalSat aussi est concerné et que les négociations avec ce dernier sont aussi au point mort.

Surtout, TF1 est conscient que couper le signal va lui faire perdre de l’audimat et, de fait, des recettes publicitaires. La situation semble bloquée : Orange et Free ne veulent pas payer 20 millions d’euros de plus par an à TF1 et ce dernier risque de perdre des millions en revenus publicitaires s’il coupe le signal. Mais pour l’instant TF1 n’a pas l’intention de céder.


A découvrir