The Fappening : l'ère numérique est l'ère de l'inconscience

500
Lors de la fuite de photos près de 500 images volées ont été diffusées
sur Internet.

Personne n'a pu la rater : TheFappening la plus grosse fuite de photos de célébrités dans leur plus simple apparat (jolie tournure pour dire « à poils ») a eu lieu entre le 31 août et le 2 septembre 2014. Une bien vilaine histoire, regrettable et plus que condamnable, mais qui montre bien comment nous utilisons les nouvelles technologies : sans réfléchir.

Plus c'est simple mieux c'est... mais moins on comprend


Jennifer Lawrence, Kate Upton, Kirsten Dunst et toutes les autres ne sont pas à blâmer pour ce qui est arrivé. Elles sont victimes d'une série de piratages ciblés menés, selon certaines sources, des années durant. Apple a confirmé qu'il n'y avait pas eu de piratage de masse des coptes iCloud... mais comment aurait-elle pu confirmer ça à une semaine de la sortie du nouvel iPhone ? Bref, piratage ciblé, piratage de masse, faille de sécurité... on ne saura probablement jamais et ce n'est pas la question.

La question c'est qu'on ne sait pas ce qu'on fait. Et plus ça va, plus c'est le cas. Mon premier PC, j'ai eu la chance de l'avoir avant mes dix ans. Il y avait Windows 3.1 et il fallait taper dans le DOS « windows.exe » pour que Windows se lance. Autant dire qu'il fallait quand même comprendre un minimum de bases.

Mais aujourd'hui ? Aujourd'hui on appuie sur un bouton et le tour est joué. Vous allez me dire que dans le cas de Windows c'est un détail et que c'est sans doute mieux. Oui, mais voilà, c'est le cas pour tout ; de l'ordinateur au portable, d'Internet aux appareils photos : on nous facilite la vie au possible et on ne sait plus ce qu'on fait.

Le Cloud... mais qu'est-ce que c'est ?


Un détail amusant de cette histoire de vol de photos est une coïncidence : dans une semaine, le 10 septembre 2014, va sortir le film Sex Tape, une comédie sans doute peu prétentieuse avec Cameron Diaz. Synopsis : un couple se filme en train de faire l'amour, regrette et veut supprimer la sextape en question. Problème : celle-ci se retrouve sur le « Cloud » (hasard de la chose, il s'agit de l'iCloud, le Cloud d'Apple) et par là partagée sur tous les supports qu'ils ont offert durant des années (bon, sans doute le synopsis, là, exagère les choses).

La suite de l'article sur Yahoo ! Finances


A découvrir