Thomas Cook France finalement vendu à la découpe

685
Thomas Cook France emploie 685 salariés. Seule la moitié des effectifs
sera reprise.

En redressement judiciaire depuis le mois d'octobre, Thomas Cook France est enfin fixé sur son sort : l'entreprise est vendue à la découpe à 11 repreneurs.

Les actifs de Thomas Cook France, filiale hexagonale du voyagiste britannique qui a déposé le bilan à la surprise générale, vont être partagés entre 11 repreneurs. Ainsi en a décidé le tribunal de commerce de Nanterre, en charge de ce dossier. L'entreprise emploie 685 salariés en contrat à durée indéterminée et exploite 174 agences en nom propre (les 247 agences franchisées n'étaient pas concernées par la procédure). La justice avait reçu 18 offres de reprise mais toutes partielles, ce qui explique la vente à la découpe. « Afin de sauver et pérenniser un maximum d'emplois, le tribunal a jugé en faveur de la reprise par divers repreneurs de 149 agences, et d'une partie de l'activité "groupes" pour 25 collaborateurs, soit un total de 347 postes repris », a expliqué Thomas Cook France dans un communiqué.

La moitié des salariés pas repris

L'entreprise déplore que malgré les efforts des administrateurs judiciaires et du management, « 25 agences et l'essentiel des collaborateurs rattachés au siège ne sont pas repris ». La moitié des effectifs seulement font donc l'objet d'une reprise. Thomas Cook France organise ce vendredi un comité central d'entreprise afin de présenter aux instances représentatives du personnel un « projet de licenciement collectif pour motif économique des salariés non repris ». Cette reprise est manifestement un crève-cœur pour la direction de la société, sans oublier les employés qui vont perdre leur emploi.

Des pertes au précédent exercice

C'est un consortium composé de neuf entreprises (dont Havas Voyages, Esprit de Voyage et Karavel/Promovacances) qui reprennent la plupart des agences, à savoir 141 points de vente. Thomas Cook France affichait à la fin de son dernier exercice (clos fin septembre) un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros. Durant le précédent exercice, l'entreprise avait essuyé des pertes de 26 millions. 


A découvrir