Tourisme : en 2021, 1 trillion d'euros manqueront à l'appel

69 %
En Europe, sur la période entre janvier et septembre 2021, le nombre
d'arrivées de touristes a été inférieur de 69% par rapport à la même
période en 2019.

À l’échelle du monde, le tourisme devrait générer en 2021 un chiffre d’affaires de seulement 500 à 700 milliards d’euros, comparé à 1,5 trillion d’euros en 2019, estime l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Les retombées du tourisme devraient être inférieures de moitié à ce qu’elles étaient en 2019

Le secteur du tourisme se redresse quelque peu après le choc de 2020, mais le chiffre d’affaires généré reste très, très inférieur à ce qu’il était avant le Covid-19. À fin 2021, le secteur devrait comptabiliser un chiffre d’affaires de seulement 500 à 700 milliards d’euros. Cela peut paraître beaucoup certes, mais c’est moins que la moitié de ce qu’il « pesait » en 2019, avant l’épidémie de Covid-19 (1,5 trillion d’euros à l’époque), prévient l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Si l’on considère les retombées économiques du tourisme plus globalement (et pas uniquement le chiffre d’affaires correspondant aux services touristiques tels les transports, les hébergements et les visites guidées), elles devraient atteindre 1,7 trillion d’euros en 2021 (contre 3,1 trillions en 2019), anticipe l’OMT. Dans ces prévisions publiées quelques jours après le classement par l’Organisation mondiale de la santé du variant Omicron du Covid-19 en tant que variant préoccupant, l’OMT tient à insister sur l’importante incertitude qui règne sur le reste de l’année 2021 ainsi que sur 2022. Alors même qu’on attend de connaître les caractéristiques de ce nouveau variant (son degré de contagiosité ainsi que son échappement potentiel aux vaccins existants), il est en effet éminemment difficile d’émettre des prévisions sur l’état du tourisme en 2022.

Tourisme : du mieux par rapport à 2020, mais toujours pas assez par rapport à 2019

On peut néanmoins aujourd’hui dresser un bilan de l’activité touristique des neuf premiers mois de 2021. Sur la période entre janvier et septembre 2021, les arrivées de touristes internationaux s’inscrivent en baisse de 20% comparé à la même période en 2020, et de 76% par rapport à la même période en 2019.

Toujours est-il que le tourisme international s’est bien redressé sur la période entre juillet et septembre 2021 : comparé à la même période en 2020, le nombre de nuitées est en hausse de 58%. Ce nombre important de nuitées couplé à un nombre limité d’arrivées témoigne de la propension (récente) des touristes à rester plus longtemps dans un même endroit. Mais il ne faut pas que cet essor récent (comparé à 2020) nous trompe : il faut tenir à l’esprit que le nombre de nuitées comptabilisées sur le troisième trimestre 2021 reste inférieur de 64% à celui comptabilisé sur la même période en 2020.


A découvrir