Crise économique: toujours plus de bénéficiaires au plan de soutien au tourisme

18 MILLLIARDS D'EUROS
Le plan de soutien du gouvernement envers le secteur touristique est
de 18 milliards d'euros.

Alors que les vacances d'été prennent fin dans trois semaines et que les acteurs du tourisme tentent tant bien que mal de sauver la saison 2020, le gouvernement a annoncé que de nouvelles activités liées au tourisme pourront bénéficier du plan de soutien 

Tourisme : les boutiques de souvenirs éligibles au plan de soutien 

Lors de son déplacement à Lourdes, haut-lieu touristique lié au pèlerinage, le lundi 10 août 2020, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire ainsi que Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme ont annoncé que de nouvelles activités touristiques allaient pouvoir être éligibles au plan tourisme comme les magasins de souvenirs et de piété, les boutiques des galeries marchandes et dans les aéroports, les traducteurs-interprètes, les services auxiliaires de transport par eau et les paris sportifs, et enfin les labels phonographiques. 

Selon Les Entreprises du Voyage (EDV) quatre secteurs manquent toujours à l’appel. Lors du Conseil des ministres du 10 juin 2020, Jean Pierre Mas, président d'EDV avait constaté dans un communiqué que certains secteurs dépendant du tourisme avaient été oubliés comme « les courtiers en assurances voyage dont l’activité est étroitement dépendante du tourisme. La représentation des offices de tourisme étrangers ainsi que la presse professionnelle « tourisme » et les entreprises qui fournissent la technologie et qui contribueront à la transition numérique que le gouvernement appelle de ses vœux ». 

Coronavirus : le secteur du tourisme au fond du gouffre 

Présenté le 14 mai 2020 par le gouvernement, le plan tourisme d’un montant exceptionnel de 18 milliards d’euros, prévoit la mise en place l’activité partielle jusqu'à la fin de l'année, les conditions à définir après le 30 septembre, des fonds de solidarité renforcés ainsi qu’une exonération de cotisations sociales pour les TPE et les PME de mars à juin.Ceux dont le chiffre d’affaires a baissé d’au moins 50% depuis 2019, pourront percevoir une aide de 1.500 euros par mois. Le plan concerne les secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture ainsi que les activités amont ou aval de ces secteurs dont les entreprises ont perdu plus de 80% de leur chiffre d’affaires durant la période de confinement (15 mars – 15 mai), rappelle le gouvernement.

Dans un entretien au Journal du Dimanche du 9 août 2020, Jean-Baptiste Lemoyne constatait que « L'impact immédiat de l'épidémie est d'au moins 30 à 40 milliards d’euros (…) Beaucoup d'opérateurs nous disent que leur chiffre d'affaires sera en recul de 20 à 25% en fin d'année » En temps normal cette activité pèse 180 milliards d'euros de recettes, dont 60 milliards grâce au tourisme international.


A découvrir